Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 03.djvu/193

Cette page n’a pas encore été corrigée


PROLOGVE

DV QVART LIVRE.

EVVEVRs trcfilluftres, & vous goutceurs très précieux, i’ay veu, receu, oiiy, & entendu l’AmbafTa- deur que la feigneurie de voz feigneuries ha tranfmis par deuers rV> ’\JLny^ J^J ^^ paternité, & m’a femblé bien ^^--^ ^’-- yg’^-^ I bon & facond orateur. Le fom- maire de fa propofition, ie réduis en trois motz, lefquelz font de tant grande importance, que iadis entre les Romains par ces trois motz le Prêteur refpondoit à toutes requeftes expofées en iugement : par ces trois motz, decidoit toutes controuerfies, tous complainftz, procès, & différents, & eftoient les iours dictz malheureux & nefalles, efquelz le Prêteur n’vfoit de ces trois motz, fartes & heureux, efquelz d’iceulx • vfer fouloit : Vous donnez, vous diftes, vous adiugez. O gens de bien, ie ne vous peulx voir ! La digne vertu de Dieu vous foit,