Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 03.djvu/111

Cette page n’a pas encore été corrigée


CHAPITRE XXVI. lOJ

carreleurs de ventre en grande réputation parmy eux. Ils auoient la braguette de leurs chauiïes à forme de pantoufle & en portoient chafcun deux, l’vne deuant & l’autre derrière coufue, afFermans par cefte duplicité braguatine quelques certains & horrifiques milleres eftre duement reprefentez. Ils portoient fouliers ronds comme baiïins à l’imitation de ceux qui habitent la mer areneufe : du demou- rant auoient barbe rafe & pieds ferrats. Et pour monftrer que de fortune ils ne fe foucient il les fai- foit raire & plumer comme cochons la partie poUe- rieure de la tefte depuis le fommet iufques aux omoplates. Les cheueux en deuant depuis les os bregmatiques croifToient en liberté. Ainfi contrefortu- noient. comme gens aucunement ne fe foucians des biens qui font au monde. Deffians dauantage for- tune la diuerfe portoient non en main comme elle, mais à la cein£lure en guife de patenoftres chafcun vn rafouer tranchant lequel ils efmouloient deux fois de iour & afFiloient trois fois de nuift. Dellus les pieds chafcun portoit vne boulle ronde : parce qu’eîl : dit fortune en auoir vne foubs fes pieds. Le cahuet de leurs fcaputions eftoit deuant attaché, non derrière : en cefte façon auoient le vifaige caché, & fe moquoient en liberté, tant de fortune, comme des fortunez : ne plus ne moins, que font nos damoi- felles, quant c’efl ; qu’elles ont leur cache-laid, que vous nommez touret de nez, les anciens le nomment chareté. Parce qu’il couure en elles de péchez grande multitude. Auoient auflTi toufiours patente la partie porterieure de la tefte comme nous auons le vifaige : cela eftoit caufe, qu’ils alloient de ventre ou de cul, comme bon leur fembloit. S’ils alloient de cul, vous euflîez eftimez eftre leur alleure naturelle :