Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 02.djvu/477

Cette page n’a pas encore été corrigée


Comment Pantagruel descendit on manoir de messere Gaster premier maistre es ars du monde.

Chapitre LVII.



En icelluy iour Pantagruel descendit en une isle admirable, entre toutes aultres, tant à cause de l’assiette, que du gouvernement d’icelle. Elle de tous coustez pour le commencement estoit scabreuse, pierreuse, montueuse, infertile, mal plaisante à l’œil, tresdifficile aux pieds, & peu moins inaccessible que le mons du Daulphiné ainsi dict, pour ce qu’il est en forme d’un potiron, & de toute memoire persone surmonter ne l’a peu, fors Doyac conducteur de l’artillerie du Roy Charles huyctième : lequel avecques engins mirificques y monta, & au dessus trouva un vieil belier. C’estoit à diviner qui là transporté l’avoit. Aulcuns le dirent estant ieune Aignelet par quelque Aigle, ou duc Chaüant là ravy s’estre entre les buissons saulvé. Surmontans la difficulté de l’entrée à peine bien grande, & non sans suer, trouvasmes le dessus du mont tant plaisant, tant fertile, tant salubre, & delicieux, que ie pensoys estre le vray Iardin & Paradis terrestre : de la situation duquel tant dispu-