Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 02.djvu/389

Cette page n’a pas encore été corrigée


Continuation des contenences de Quaresmeprenant.

Chapitre XXXII.



Cas admirable en nature, dist Xenomanes continuant, est veoir & entendre l’estat de Quaresmeprenant. S’il crachoit, c’estoient panerées de Chardonnette.

S’il mouchoit, c’estoient Anguillettes sallées.

S’il pleuroit, c’estoient Canars à la dodine.

S’il trembloit, c’estoient grands patez de Lièvre.

S’il suoit, c’estoient Moulues au beurre frays.

S’il rottoit, c’estoient huytres en escalle.

S’il esternuoit, c’estoient pleins barilz de Moustarde.

S’il toussoit, c’estoient boytes de Coudignac.

S’il sanglouttoit, c’estoit denrées de Cresson.

S’il baisloit, c’estoient potées de poys pillez.

S’il souspiroit, c’estoient langues de bœuf fumées.

S’il subloit, c’estoient hottes de Cinges verds.

S’il ronfloit, c’estoient iadaulx de febves frèzes.

S’il rechinoit, c’estoient pieds de Porc ausou.

S’il parloit, c’estoit gros bureau d’Auvergne : tant s’en failloit que feust saye cramoisie, de laquelle