Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 02.djvu/314

Cette page n’a pas encore été corrigée
306
le qvart livre.


& damoyselles du voysinage. Icelles attendentes sa venue, desguisèrent les paiges de l’assemblée, & les habillèrent en damoyselles bien pimpantes & atourées. Les paiges endamoysellez à luy entrant près le pont leviz se presentèrent, il les baisa tous en grande courtoysie, & reverences magnificques. Sus la fin, les dames qui l’attendoient en la guallerie, s’esclatèrent de rire, & feirent signe aux paiges, à ce qu’ilz houstassent leurs atours. Ce que voyant le bon seigneur, par honte & despit ne daigna baiser icelles dames & damoyselles naifves. Alleguant veu qu’on luy avoit ainsi desguysé les paiges, que par la mort beuf de boys ce doibvoient là estre les varletz encores plus finement desguysez.

Vertus Dieu, da iurandi, pourquoy plus toust ne transportons nous nos humanitez en belle cuisine de DIeu ? Et là ne consyderons le branlement des cloches, l’harmonie des contrehastiers, la position des lardons, la temperature des potaiges, les preparatifz du dessert, l’ordre de service du vin ? Beati immaculati in via. C’est matière de breviaire.