Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


large, dessus, dessoubz, abatoit boys comme un fauscheur faict d’herbes, en sorte que depuis n’y eut ne boys ne freslons, mais feust tout le pays reduict en campaigne.

Quoy voyant, Gargantua y print plaisir bien grand sans aultrement s’en vanter, et dist à ses gens : « Je trouve beau ce », dont fut depuis appellé ce pays la Beauce. Mais tout leur desjeuner feut par baisler ; en memoire de quoy encores de present les gentilzhommes de Beauce desjeunent de baisler, et s’en trouvent fort bien, et n’en crachent que mieulx

Finablement arriverent à Paris, auquel lieu se refraischit deux ou troys jours, faisant chere lye avecques ses gens, et s’enquestant quelz gens sçavans estoient pour lors en la ville et quel vin on y beuvoit.

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><>