Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 01.djvu/375

Cette page n’a pas encore été corrigée


le iugement final, qui doibt estre consommé par le feu: les aultres, que les dieux marins, Neptune & les aultres, les persecutoient: & de faict c'estoit eau marine & sallée.

O qui pourra maintenant racompter comment se porta Pantagruel contre les troys cens geans. O ma muse, ma Calliope, ma thalye, inspire moy à ceste heure, restaure mes espritz: car voicy le pont aux asnes de Logicque, voicy le tresbuchet, voicy la difficulté de povoir exprimer l'horrible bataille qui fut faicte. A la mienne voulenté que ie eusse maintenant ung boucal du meilleur vin que beurent iamais ceulx qui liront ceste histoire tant veridicque.