Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 01.djvu/323

Cette page n’a pas encore été corrigée


Aben Ezra, & tous les Massoretz. Et davantaige le pape Sixte me donna quinze cens livres de rente sur son dommaine & tresor ecclesiasticque, pour luy avoir guery une bosse chancreuse, qui tant le tourmentoit, qu'il en cuyda devenir boyteux toute sa vie. Ainsi ie me paye par mes mains: car il n'est tel, sur ledict tresor ecclesiasticque. Ho mon amy disoit il, si tu sçavoys comment ie fis mes choux gras de la croysade, tu seroys tout esbahy. Elle me valut plus de six mille fleurins.

Et où diable sont ils allez? dis ie, car tu n'en as pas une maille.

Dont ilz estoient venuz (dist il) ilz ne firent seulement que changer de maistre. Mais ien employai bien troys mille à marier non pas les ieunes filles: car elles ne trouvent que trop marys, mais de grand vieilles sempiternelles qui n'avoient dentz en gueulle. Consyderant, ces bonnes femmes icy ont tresbien employé leur temps en ieunesse & ont ioué du serrecropiere à cul levé à tous venans, iusques à ce qu'on n'en a plus voulu. Et par dieu ie les feray saccader encores une foys devant qu'elles meurent. Et par ainsi à l'une donnoit cent flourins, à l'aultre six vingtz, à l'aultre troys cens, selon qu'elles estoient bien infames, detestables, & abhominables: car d'autant qu'elles estoient plus horribles & execrables, d'autant il leur failloit donner davantaige, aultrement le diable ne les eust pas voulu besoigner. Incontinent ie m'en alloys à quelque porteur de coustretz gros & gras, & faysois moy mesmes le mariage, mais premier que luy monstrer les vieilles, ie luy monstroys les escuz, disant. Compere, voicy qui est à toy, si tu veulx fretinfretailler ung bon coup. Des lors les pouvres hayres arressoient comme vieulx mulletz, & ainsi leur faisoys