Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 01.djvu/320

Cette page n’a pas encore été corrigée


leur mettoit sus propos de lingerie, & leur mettoit la main au sain, demandant, & cet ouvraige est il de Flandres ou de Haynault: & puis tiroit son mouschenez disant, tenez tenez, voy en cy de l'ouvrage, elle est de Fonterabie, et le secouoit bien fort à leurs nez, & les faisoit esternuer quatre heures sans repos.

Et ce pendant il petoit comme ung roussin, & les femmes se ryoient luy disant, comment: vous petez Panurge? Non fois, disoit il, madame: mais ie accorde au contrepoint de la musicque que sonnez du nez.

En l'aultre ung daviet, ung pellican, ung crochet, & quelques aultres ferremens dont il n'y avoit porte ny coffre qu'il ne crochetast. En l'aultre tout plain de petitz goubeletz, dont il iouoit fort artificiellement: car il avoit les doigs faictz à la main comme Minerve ou Arachné. Et avoit aultrefois cryé le theriacle. Et quand il changeoit ung teston, ou quelque aultre piece, le changeur n'eust esté plus fin que maistre mousche, si Panurge n'eust faict evanouyr à chascune fois cinq ou six grands blancs visiblement, appertement, manifestement, sans faire lesion ne blesseure aulcune, dont le changeur n'en eust senty que le vent.