Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 01.djvu/216

Cette page n’a pas encore été corrigée


debatz
 Peu font cy d’esbatz,
 Où l’on vient s’esbatre.
 À vous, pour debatre
 Soient en pleins cabatz
 Proces et debatz.
Cy n’entrez pas, vous, usuriers chichars,
Briffaulx, leschars, qui tousjours amassez,
Grippeminaulx, avalleurs de frimars,
Courbez, camars, qui en vos coquemars
De mille marcs jà n’auriez assez.
Poinct esgassez n’estes, quand cabassez
Et entassez, poiltrons à chiche face :
La maIe mort en ce pas vous deface.
 Face non humaine
 De telz gens, qu’on maine
 Raire ailleurs : céans
 Ne seroit séans ;
 Vuidez ce dommaine,
 Face non humaine.
Cy n’entrez pas, vous rassotez mastins,
Soirs ny matins, vieux chagrins, et jaloux ;
Ny vous aussi, seditieux mutins,
Larves, lutins, de Dangier palatins,
Grecs ou Latins, plus à craindre que loups ;
Ny vous gualous, verollez jusqu’à l’ous ;
Portez vos loups ailleurs paistre en bonheur,
Croustelevez, remplis de deshonneur.
 Honneur, los, deduict,
 Ceans est deduict
 Par joyeux acords ;
 Tous sont sains au corps ;
 Par ce, bien leur dict
 Honneur, los, deduict.