Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 01.djvu/200

Cette page n’a pas encore été corrigée


Comment Picrochole fuiant feut surprins de males fortunes, et ce

que feit Gargantua après la bataille.

CHAPITRE XLIX

Picrochole, ainsi desesperé, s’en fuyt vers l’Isle Bouchart, et au chemin de Riviere son cheval bruncha par terre, à quoy tant feut indigné que de son espée le tua en sa chole. Puis, ne trouvant personne qui le remontast, voulut prendre un asne du moulin qui là auprès estoit ; mais les meusniers le meurtrirent tout de coups et le destrousserent de ses habillemens, et luy baillerent pour soy couvrir une meschantes sequenye.

Ainsi s’en alla le pauvre cholericque ; puis, passant l’eau au Port Huaux et racontant ses males fortunes, feut advisé par une vieille lourpidon que son royaulme luy seroit rendu à la venue des cocquecigrues. Depuis ne sçait on qu’il est devenu. Toutesfoys l’on m’a dict qu’il est de present pauvre gaignedenier à Lyon, cholere comme davant, et tousjours se guemente à tous estrangiers de la venue des cocquecigrues, esperant certainement, scelon la prophetie de la vieille, estre à leur venue reintegré à son royaulme.