Page:Quérard - La France littéraire, t. 6, 1834.djvu/49

Cette page a été validée par deux contributeurs.


commencement de la monarchie jusqu’à l’an ix de la République. Paris, l’auteur, Levrault frères, an ix (1801), in-12 de 250 pag., 2 fr.

— Précis de l’histoire des Hébreux depuis Moïse jusqu’à la prise de Jérusalem par les Romains, à l’usage des écoles primaires et centrales. Paris, an vi (1798), in-12, 75 c.

Ce livre justement oublié, se ressent de l’époque où il a paru.

— Précis de l’histoire universelle pendant les dix derniers siècles de l’ère vulgaire, ou Introduction à l’histoire moderne des différents états de l’Europe. Paris, l’Auteur ; Levrault frères, 1801, in-12 de 327 pag., 2 fr. 50 c.

Jésus-Christ y est traité d’imposteur.

— * Raton aux enfers ; imitation libre et en vers du « Muller in der Hölle » de M. Zachariae. 1774, in-8.

— Tableau élémentaire de géographie, à l’usage des écoles du premier et deuxième âge. 1792, in-12, avec cartes.

— Tableau synchronique des principaux événements de l’histoire ancienne et moderne, par ordre des sciences avant et après l’ère vulgaire. Paris, Bernard, 1804, in-fol. avec une explication, in-8, 2 fr.

— Traité de la Sphère, suivi d’un Abrégé de la géographie et de quelques notions de chronologie. Paris, Nyon aîné, 1778, in-12.

Mentelle y présente les éléments de la méthode qu’il a étendue dans sa Cosmographie.

On a encore de Mentelle des Leçons de géographie physique, faites à l’École normale, dans les cours sténographies de cet institut.

Mentelle débuta en littérature par des pièces de vers et des pièces de théatre, disent les auteurs de biographies modernes. Nous ne connaissons qu’une pièce de théatre de Mentelle qui soit imprimée, l’Amour libérateur, com. vaud. en un acte et en vers, composée en société, avec Desessarts, représentée sur le théâtre de Bordeaux, et imprimée dans le « Nouveaux Choix de pièces, ou Théâtre comique de province » (Amst. et Paris, 1758, in-12). L’almanach des Muses, le Mercure de France, et d’autres recueils contiennent ses essais poétiques. Plus tard, lorsque la géographie fut devenue son étude particulière, il contribua à la rédaction de divers recueils ; c’est ainsi qu’il a fourni des articles à la Bibliothèque française de M. Pougens ; aux Annales des Voyages, de M. Malté-Brun ; à la Biographie universelle, etc. Le Magasin encyclopédique contient plusieurs morceaux qu’il avait lus à l’Institut et au Lycée. On trouve de lui, dans la collection de l’Institut, un Mémoire sur la position de quelques lieux et de quelques fleuves dans l’étendue de l’Argolide, contrée méridionale du Péloponèse, avec une carte (Sciences morales et politiques, tom. III, 1801). Depuis sa mort on en a inséré un second dans le recueil de l’Académie des inscriptions, intitulé : Essai historique et statistique sur les accroissements et les pertes qu’a successivement éprouvés la maison d’Au-


triche, depuis l’avènement de Rodolphe de Habsbourg à l’Empire, jusques et y compris les traités de Presbourg et d’Austerlitz (tom. VI, 1822).

Mentelle a publié comme éditeur une nouvelle édition de la Géographie de Nicolle de la Croix, avec des augmentations et des changements considérables (1777, 2 vol. in-12). Il a fourni des notes historiques et géographiques à la traduction d’Homère par Gin (1782).

Le docteur Larche, qui, en 1816, a publié dans le Magasin encyclopédique une notice sur Mentelle, annonçait que M. Jacquelin allait recueillir et publier les poésies fugitives de notre géographe. Ce recueil n’a point encore paru.

MENTELLE (Simon), ingénieur-géographe ; né à Paris, en 1732, mort à Cayenne, en janvier 1800.

On a de lui, dans le recueil des Savants étrangers de l’Institut, des Observations météorologiques, faites à Cayenne, au premier dépôt des cartes et plans de la colonie, du premier décembre 1778 au 30 novembre 1780 (tom Ier, 1805).

MENU (Louis), adjudant. — Annuaire de la garde nationale parisienne. Paris, Anselin, 1831, in-18, 2 fr. 50 c.

MENU-BENOIT (Mme). — * Herbier élémentaire, ou Recueil de gravures au trait ombré, contenant la collection complète des plantes qui croissent aux environs de Paris. Par madame ***. Paris, Clament frères, 1811, in-8.

Ouvrage qui devait être composé de plusieurs livraisons, mais la première est la seule qui ait été publiée. (D. M.)

MENU DE CHOMORCEAU (Étienne), avant la Révolution, président, lieutenant-général au bailliage de Villeneuve-le-Roi ; pendant la Révolution, député à l’Assemblée constituante ; né à Villeneuve-le-Roi, le 24 mai 1724, mort dans cette ville, le 30 septembre 1802.

— Renaud, poëme héroïque, imité du Tasse. Paris, 1784, 1786 et 1788, 2 vol. in-8.

A l’exception des principales aventures du héros de ce poëme et du fil des événements, tout appartient à l’auteur français dans cette imitation, dont les journaux les plus estimés dirent dans le temps beaucoup de bien.

On a aussi du même des poésies dans presque tous les volumes du Mercure, à l’époque de la rédaction de Marmontel.

Il préparait un ouvrage qui manque à notre littérature : c’était un Dictionnaire de l’ancienne chevalerie. Son travail, déjà avancé, fut interrompu et anéanti par la révolution.

MENURET (Louis), supérieur des prêtres de la communauté de Saint-François de Sales, massacré aux Carmes, le 2 septembre 1792.

— * Prétendue (la) constitution civile du clergé, convaincue d’erreur et de schisme. 1791, in-8.

MENURET DE CHAMBAUD (Jean-


Tome VI. 7