Page:Quérard - La France littéraire, t. 6, 1834.djvu/114

Cette page n’a pas encore été corrigée


la langue française » (première et seconde lettres). Paris, de l’impr. de Duverger, 1825, in-8, ensemble de 8 pag.

— Concordance du temps des verbes, ou une partie très-importante des délicatesses de la langue de Racine. Paris, Chanson ; Belin-Leprieur ; Brunot-Labbe, 1822, in-8.

— Grammaire transcendante, ou du Verbe sous le rapport de la diction ; précédée d’une Lettre à l’Académie sur les propriétés de cet élément capital du discours, et contenant, etc. Paris, Brunot-Labbe ; Delalain ; A. Eymery ; Maire-Nyon, 1825, in-8.

— Grammaire transcendante. Cinquième lettre à l’Académie. Paris, l’Auteur, 1825, in-8, 1 fr. 50 c.

— Grammaire transcendante, ou du Verbe sous le rapport de l’idéologie et de la diction. Paris, de l’impr. de Gueffier, 1825, in-8 de 20 pag.

— Lettres à l’Académie sur la partie la plus importante de la métaphysique du langage ou du verbe. Première et deuxième lettres, contenant les fondements de l’art de parler. Paris, Lêvéque, 1818, in-8 de 60 pag., 1 fr.

— Lettre sur la nature du verbe. Paris, de l’impr. de Duverger, 1828, in-8 de 8 pag.

— Modes (des) du verbe. Paris, de l’impr. de Duverger, 1828, in-8 de 8 pag.

— Système des temps des verbes, suivis de remarques sur quelques éditions du Télémaque. Paris, impr. de Renaudière, 1822, in-8.

Le faux-titre porte : Grammaire transcendante.

— Théorie (nouv.) du langage. Paris, Guibert, 1830, in-8 de 36 pag.

— Vrai Système du verbe français. Paris, impr. de Bailleul, 1818, in-plano d’une feuille.

MICHEL (Louis-Antoine), d’abord lieutenant d’infanterie, ensuite employé sous-chef à la préfecture de Nanci, aujourd’hui juge de paix du canton de Vézelise (Meurthe) ; né à Ramberviller (Vos=ges), en 1785.

— Abrégé de l’histoire de Lorraine. Etrennes de 1822 à la jeunesse du pays. Nanci, l’Auteur, 1822, in-12 de 80 pages.

— Annuaire du département de la Meurthe, indiquant les employés supérieurs des administrations de la Meuse et des Vosges, pour les années 1822 à 1834. Nanci, 1822-34, 13 vol. in-12.

Quelques-unes des dernières années portent pour titre : Annuaire administratif, commercial et industriel, etc.

— Biographie historique et généalogique des hommes marquants de l’ancienne province de Lorraine, formée plus particulièrement des personnages distingués, morts ou vivants, nés ou domiciliés dans le département de la Meurthe, etc. Nanci, Bontoux ; Grimblot ; Senef ; Vincenot et Vidart, 1829, in-12, 3 fr.

Cette Biographie présente beaucoup d’inexactitudes. Feu M. Lerouge, l’un de nos collaborateurs, né en Lorraine, et qui s’était très-occupé de l’histoire de sa province, avait fait un examen critique du livre de M. Michel, qui a dû être imprimé dans quelque recueil, peut-être la Revue encyclopédique, où il a fourni un article sur la Biographie de la Moselle, de M. Bégin.

— Manuel administratif, à l’usage des fonctionnaires publics. Nanci, l’Auteur, 1820, in-8.

— Statistique administrative et historique du département de la Meurthe. Nanci, l’Auteur, 1822, in-12.

— Théorie nouvelle et raisonnée du participe. Nanci, de l’impr. de C.-J. Hissette, 1821, in-12. — Nouv. édit. Vézelise, de l’impr. de Michel, 1830, in-12, 1 fr. 50 c.

Cet ouvrage a été l’objet des éloges de l’Académie de Nanci.

MICHEL (P.), cultivateur-pépiniériste.

— Agrostologie belgique, ou Herbier des graminées, des cypéracées et des joncées qui croissent spontanément dans la Belgique, ou qui y sont cultivées, recueillies et publiées par centuries ; revues par A.-L.-S. Lejeune, docteur en médecine. Ire et IIe centuries. Liége, 1823-25, 2 vol. in-fol., 50 fr.

MICHEL et Cie. — Recherches et observations sur les cheveux, leurs maladies et les moyens de les prévenir et de les guérir. Paris, rue Montmartre, n. 171, 1825, on 1829, in-16 de 16 pag.

MICHEL (L.), docteur en médecine ; né dans le canton de Vaud.

— Essai sur l’ascite et la paracentèse ; thèse présentée et soutenue à la faculté de Paris, le 28 avril 1825. Paris, 1825, br. in-4.

MICHEL (C.-L.). — * Souvenirs et leçons de l’enfance, ou Recueil de fables et d’autres morceaux de poésie à la portée du premier âge ; précédé d’une instruction sur la manière d’expliquer les fables aux enfants, avec plusieurs fables développées pour servir d’exemples ; suivi des poëmes de Tobie et de Ruth, par C.-L.M. Lyon, Périsse frères ; et Paris, Brunot-Labbe, 1825, in-18, 2 fr.