Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/94

Cette page n’a pas encore été corrigée


62

AND AND

Contes, Anecdotes et Fables en vers j Poésies’fugitîves ; Changements proposés pour Poïycucte et Nicodèmè, tragédies de Corneille ; Mélanges en prose. — Toin. IV— Kotice sur la vie et les ouvrages de Collin-d’HîirlevïUe ; Dissertation sur le Prométhéc enchaîné d’Eschyle ; Dialogue entre Arclmnède et Cicéron ; Dissertation sur les langues ; Traduction de la Fréface du Dictionnaire de la langue anglaise, do S.’Johnson ; le Manteau, ou le Rêve supposé, com. en deux actes et en vers Ç inédite) ; Lénore, drame, héroïque, en cinq actes et en vers, imité de la belle Pénitente, —de.Rowe {inédit) ; Notices historiques sur Louis XII, Guill. Budée et Henri IV. Ces trois notices ont été imprimées d’abord dans la Galerie française.

Dans ces quatre vol. on a bien inséré : le Procès du sénat de Capone t’anecdote ; le Meunier de Sans-Souci, anecdote ; l’Olivier, le Figuier, la Teigne et leBnisson, fablc.de Jonatham, tirée de la Bible- ; Socrate et Glaucon, dialogue tire de Xénophim, toutes pièces fournies par l’auteur aux anciens Mémoires de l’Institut, section littérature cl beaux-arts; mois l’on a omis les pièces suivantes,’imprimées dans le même receuil : i° VHôpital des Jbus, conte.-persan., pour faire suite aux Mille et une nuits (Tom. Ier 1798) ; 20 Notice sur la vie et les’ouvragés de Cb. de WaiHy-, —architecte (Tom. III, iSor) ; 3° Dialogue entre deux journalistes sur les mots Monsieur et Citoyen (Id. Id.); 4° Rapport sur la continuation du DictionTiaire’âe la langue française.’(Toin. Y, ïSc-4)i.

Cet.académicien : est encore auteur d’une petite pièce jouée sans succès, et qui n’a pas été imprimée, intitulée : les Deux Sentinelles, com. en un acte, mêlée d’ariettes {791) : il a eu part à la rédaction de la Décade Philosophique (27941807), à celle de la Kevue Encyclopédique (1S19 cl ann-suiv.), et à la traduction des Chefs-à"œuvre des Théâtres étrangers ; il a donné de nouvelles éditions, des ouvrages suivants, avec des notices : Histoire de Henri IV, par Hardouin dé Pén’fixe (182 ?.) ; Mémoires de M]1B Clairon (iB-27.); le Vieux Célibataire,’côm. de Collin"d’Oarlcville (1S22).

M. Fîrm.Dïdota annoncé, comme devant paraître incessamment —. la Philosophie des Belles —Lettres, de M. Aiidrïeujc, 4 vol. in-S— C’est le résumé des leçons données pendant vingt ans par ]iuleur, tant à T École polytechnique qu’au Collège de France,

ANDRIEUX. (L.)V Lydie et Franz, ou les Maris par échange, trad.’de Talion. Vôy. ; LAFOKTATJSE (Aug, ;). ’_'

— Ministre (le) cTEsebalçjOule pauvre Curé de campagne, trad. deTaÙcni. Toy. LAF.OXTAINE (A.). ’'* —r)’--’*’_

ANDRIEUX (MatK), Éiôgede Blaise ; -Pascal, discours présenté à Académie des Jeux floraux en l8ï3. Toulouse, Douladoure, 1S13. in-S.’..’V

ANDROL(le V. Ant.), cèles tin*Génies (les) assistants et ; les Gnomes irréconciliables, ou Suite an comte de Cabnlis (de l’abbé de Villars), Amsterdam, 1715 ; La Haye,’1718, în-8.

Réimprimé avec le Comte de. Cabales, en 173 ?., 2 vol. in-12.

ANÛRY (l’abbé), frère de Gl. et de Nie.

— Consolation (la) intérieure, ou le livre de l’Imitation de J.-G., selon sou original, (c’est-à-dire, écrite en nouveau style.

d’après VInternells consolation). Paris, fiobustel, 1729, in-12. ’

La première édition parut en 1690..Barb’.

— Hérésie (V) des protestants ; et la Terilé de l’église catholique, mises en évidence, 1714, 2 vol.— ; Suite audit ouvrage. 1716, 2 vol., en tout 4 vol. in-12.

Pictet de Genève, ayant répondu à l’abbé Andry, par une réfutation de ses principes, celui-ci jugea à propos de donner une suite à son livre.

— Religion (la) prétendue reformée, dévoilée dans plusieurs entretiens d’un catholique avec nnprotestant.ijon, 1706, in-12.

AÏTDRY (Ch.-L.-F.), médecin consultant de la maison d’accouchement, membre de l’Académie royale de médecine, memb. honor. de la Société de méd. ; né à Paris, le 6 juillet IJ4I—,.

— Combien la chirurgie doit aux travaux des médecins : discours prononce aux écoles de médecine, pour l’ouverture solennelle des écoles de chirurgie. Paris, 177, 3, in-12. —Lorsqu’une partie est attaquée de la gangrène, faut-il couper dans la partie morte f Paris, 1 764, }& ? %

— Manuel du jardinier, trad. de Vital. Voyez MAKDrnot, *..

— * Matière médicale, extr. des meilleurs auteurs et des Leçons de M. Kèrréin. Paris, Deburë, 1770, 3 vol.in-12.

— Observations et recherches sur l’usage de l’aimant en médecine. Paris, 1783, in-S.

Avec M. Thouret.

— Recherches sur la rage; nouv. édition. Paris, Didot jeune, 1781, in-S.

La première édition est de 1779.. —— Recherches sur la mélancolie. Paris, 17.S6, in-4.

Ge médecin est encore auteur des quatre Thèses suivantes : l’une n pour titre : An a molu et mole lutmorum s*eeietiones diversoe ? conclusion affirmative ; la seconde, An Parismispreesertim interdum ruslicus ? conclusion affirmative ; la troisième, An Cancerulceratns cinetam éludât ?. conclusion affirmât. ; la quatrième, An in parle mortud scelles post syderationem r conclusion affirmât..— d’un Mémoire sur la Mélancolie (impr. dans letom. V du recueil de la-Société roy. de mé «  decine) ; d’un Éloge et Ant. ïïuncs Rlbeiro Sondiez, premier médecin d’Anne Ivan, régente de Russie (.impr. en tête du catalogue de la bibliothèque de ce dernier. Paris. 17S3, in-tî). 11 fut aussi l’éditeur des Observations sur les maladies vénériennes de Sanchez.

ANDRY (l’abbé Cl.), frère de A. et de Sic. Andry, ecclésiastique, mort à Lyon, le 10 juillet 171 S.

— * Lettre instructive d’un catholique à un protestant de la ville de Lyon, sur le nom d’Église romaine donné à l’Eglise catholique. Lyoftï 1707, iu-12.