Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/74

Cette page n’a pas encore été corrigée


4 a ALL, ALL

de la première communion. Ifunçy, Hisselte, i82( : in-12..,

Il y a des excmpl. de la même date qui ne portent que le premier titre.

ALL1X’; avocat. Quatre (les) âges de l’homme, poê’rue en quatre chants. Paris, i 783, iu-12, —ISouv. étlit.; cousidérabler ment augm. et corrigée. Paris, Moutard, 1784, iii-, 18.

ALLIX (Accurse). Méditations poétiques et religieuses. Avignon, L. Aubanel, 1826, n-18.’' : .

ALLIX (Jacq.TAlex.-I’Y.), lieutenantgénéral, membre de l’Académie de Gottingue, né à Pcrei, en Normandie, le 21 septembre 1776.

— Effets (des) du sulfale-de chaux (plâtre), considérés comme engrais. Nevers,.iinpr. de Roch, 1823, in-S.

— Lettres (deux) de M. le lieutenant-général Allix snr son système d’artillerie. Paris, Mongieaîné, i826, in-8 de 28 pag. —Théorie de l’Univers, ou de là Cause primitive du mouvement et de ses principaux effets. Seconde édit. Paris; veuve Courcier (* Bachelier), tSi8, in-8, 5 fr.

ALLIZËAU (Math.-Alex.), ingénieurgéomètre, né à Saint-Martin’, île de Rhé, le 5 février 3774.’

— Jeu des polygones, ou la Transforma—’ mation (les plans. Paris, l’Auteur, quai Malaquais, re° 10, 1822, in-8 de S, pag. avec : 12 pi., 36 fr.

— Métamorphoses (les), ou Amusements géométriques. Paris, l’Auteur, 181S, in-16. —-Architecture amusante, où suite, etc. Paris, le même j 1822, in-16, plus un cahier de combinaisons ; en tout 3 cah., 16 f.

— Polyèdres (les) arithmétiques : ct fractionnaires, ou Description et Usage de deux solides géométriques, avec lesquels on peut enseigner aux enfants les premiers éléments du calcul par un procédé

’amusant e.t purement mécanique..Paris, l’Auteur, 1.823, in-8 de 20 pages avec deux boîtes de combinaisons, 18 fr.

— Transformation (delà) des masses appliquées à la bâtisse. Ouvrage admis à l’exposition du Louvre en 1823, qui fait partie des objets qui ont été mentionnés honorablement par le jury central. Paris, l’Auteur, 1823, in-41 oblong de 8 planches et explications, avec des modèles.en bois, 100 fr.

ALLOHS-CHAUraT. Siège (le) de Marseille par le connétable de Bourbon, pointe. Marseille’, 1578,.iu-8.

ALLONVILLE (le comte Arm.-Er.d’).

Lettre d’un royaliste à M. Malouet. 179 », broch. iu-fol.

La Iîingrnpuîe des contemporains cite du même un Précis biographique sur la personne de Louis XVllt.

, ALLOTH DU DURANDO.prètre. Lettre à nos seigneurs lès arohevêques et évèques de France, touchanlla meilleure éducation que i’ou puisse donner à leurs clercs. Paris,

1701, in-12…

ALLOU (C.N.). Description des monuments des différents, âges, observés dans le département de la Haute-Vienne, avec un précis des annales de ce pays. Limoges, Chapoulaud, 1S21, in-4, 12 fr.

ALLOUARD (J.-.B.). Instruction sur la jauge et le toisé, précédée des Éléments d’arithmétique cl de géométrie ! Paris, impr. de Dondcy — Dupré ; 7817, in-12, 2 fr. 5o c..’..’.' 1

— Manuel des employés de l’octroi de Paris, précédé d’une Instruction sur la jauge et le toisé. Paris, l’Auteur j DondcyDttpréfls, 1826, in-S, 10 fr,

ALLOUEL. Explication des mots d’usage en anatomie et en chirurgie. Paris, RcT mont, 1776, in-12, 3 fr.

M. Ersch, dans sa France littéraire, cite encore du même, d’après l’ouvrage de l’abbé d’Hébraïl, un Abrégé d’Ostèolegie, ÎDTI2.

ALLUAND aîné. Rapport, sur les grès mollasses ou granits aréuacces kaoliniques, de Diguac, département de la Charente. Limoges, Chapoulaud, 1S23, br. in-8.

ALLUT (.T.). Discernement des ténèbres d’avec la lumière, afin d’inciter les hommes à chercher, 1a (utuière, l’esprit de l’éternel, etc. Paris, 1710, iu-8. —’ * Eelair de la lumière descendant des cieux pour découvrir, sur la nuit des peuples de.la terre, la.corrnption qui se trouve dans leurs ténèbres, etc. Sans lieu d’impression, 1711, in-S.

—*Plan de la justice de Dien, sur’la terre dans ces derniers jours, etc.,’1714. — Quand vous aurez saccagé, vous serez —saccagés,’car la lumière est apparue, etc. 1714 » iu-8. .’."

Ces quatre ouvrages d’Allut ne se trouvent que tyès-difficilenjent réuÂn&(2o.à. 2.5 fr.) î ils sont pleins de fa.natisine çt d’inepties, AUut a eu pour collaborateur de.quelques-uns Eii, e.Marion, Facio, , Porîalès.

On doit encore à cette société de fanatiques Clavis. Proplicficit, on la.Clef des Prophètes de Marion et des autres Camisards, avec quelques réflexions sur les caractères de ces nouveaux, env, oyés, et de M. F….. (Facio), leur.principal secrétaire, trad. de l’angl. Londres, 1707, in-8. Barb.

ALLUT (Scip.), de Montpellier, mort

vers 1786.