Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/73

Cette page n’a pas encore été corrigée


ALL ’-.’-’. ALL : .-, /ji..

le Journal des cours publics de Jurisprudence, d’His tbire et de Belles — Lettres, lûnt la publication fut bientôt interrompue : ce journal a.été repris en Ï8, 23, mais il, n’a plus concouru., à, sa-rédaction. Enfin Jos.-Allier est l’un des principaux rédacteurs. du Producteur, journal philosophique de l’Industrie, des Sciences et des Beaux-Arts, dans--lequel il. a déjà fourni un grand nombre d’articles./..

ALLIER. DE HÀUTEROCHE (le chev. X). ancien consul, membre de plusieurs sociétés savantes, né à Lyon, en 1766 ; —Essai sur l’explication d’une téssère antique portant deux jdates et conjectures sur l’ère de la ville.de Beiyte èn.Phénicïe. Paris, , impr. de P. Didot, 1820 in-4 5 fr. — Notice sur la courtisane Sapho, née à Érésos, dans l’ile de Lesbos, lue ïe 5 août, 1S22, à la société Asiatique. Paris tDondeypuprèpèreetJih, ïrkii.)irii-Z, i2.îv., ; :

On doit encore au même, un certain nombred’ar* ticles littéraires, biographiques, et quelques.mé— k moires sur les antiquités, insérés dans divers re—. cueîlsi’entre autres un’Mémoire sur. une médaille anecdote de Polémon Ter, roi de Pont,’avec port., impr. dans le Recueil de, la Société d’émulation de Cambrai, année 1S25., , ., ;. :

ALLIETTE, cartonomaucien. Collection sur lès hautes sciences, où Traité théorique et pratique dé la sage magie des anciens peuples, absolument-complet, éa douze livrés ;’lesquels contiennent* tout, ce, ; — qu’Ettèilla a écrit sur là philosophie Iier-7 métique, l’art de tirer les cartes., ses combinaisons sures quatre-vingt-dix m delà loterie, et notamment le sublime livre 7 de Thot. Paris, (*Pej’tieux.), $ yol, in-12 V" avec beaucoup de fig, , rel. en 2 vol., 20 f.

. Il, ne reste pins.que très-peu d’exemplaires, de cette collection qui est une réunion faite anciennement par un libraire, des principaux ouvrages d*Al-/ ; liette, qui avaient„élé.imprimés, , séparément ; die contient : i° les. Sept’Nuances.de 1 l’QÉuvi-e; z°, la : , ; Philosophie devhautes sciences ;, 3° Manière de se récréer avec le jeu de cartes nommées Tarots, 4 par- ties ;.4° Jeu des Tarots, etc. ; 5° Leçons théoriques et pratiques du livre de.Thot, etc ;

— * Cours théorique et pratique du livre deThot, pour entendre avec juslesseTart, -la science et la sagesse de rendre les oracles* Paiis, 1790, iu-8. v r*Dîcrionuairesynonyniique du livre de Thot. Paris--’et Lyon {Paris, *.Peytieitx), , , 1791, br. iu-8, 2 fr… —*Etteiila, ou manière de se récréer avec un jeu de cartes. Paris, Lesciapart, 1 ! 770, in-i 2. — Nouvelle édit. (sûus, 1e titre du PetitEtteilla), contenant33cartes dans un étui aven la manière de ; s’en servir, et le ’livré des rêves). Paris, (* Guefjîcr jeime), ïn-18, 3 fi : ; —Fragments sur les hautes sciences, /jnist. (Paris), iSSf iu-12 de 204 pag.

— Jeu (grand) de 7S cartes eu figures hiéroglyphiques. Paris, (*Giiêffierjeune),

36 fiv, ; ; ;., ï, ;. : ; (r—’.-. ; ’

On peut se : procii’rer le jeu de’cartes séparément,

9 lr.’. ; : v ; !’…’.. ;.,’*,.. : ..’*' : . « — —.-.. » ’. ..’

leçons théoriques et pratiques du livre de Thot. Sans lieu, d’impression, ni date, ih-12 de )4 pag. ’’. « ; ;’* » : « - » --Manière de se récréer aveclejen de cartes commées Tarots. 1 Amsterdam (Paris), 17S3-178S, 4 part. in-12. — Petit oracle des dames, ou Récréation du, curieux, etc. Paris, : (*Peytieux), 3 fr. —Philosophie des hautes sciences, ou Clef, donnée auxénfants, de l’art de la science et de la sagesse,’et manière de tirer les cartes. Amsterdam. ; et Paris’, 17iS5, i vol. in-12 ; de, 189 pag…… ,’

— Sept (les) nuances, de i’cèuvre-philoso-. phique-hermétiqae, suivie d’un traité sur la perfection des métauxParis, 1789, — in-12.’ : ." : — ;’.., — — . ; —7 ’'.’;

’—Véritable ; (le) Etleilla, otimanière de tirer les cartes’avec une, instruction pour .s’en servir, etc. Pàris (*Peyiieux), 3 fr.’… —’Zodiaque (le) mystérieux, ou les Oracles d’Etteilla. Paris, Gueffier jeune (*Pey

tieùx), 3772, in-8, 4 fr.-…., ’./’

Ailiette a publié tous ses ouYràjre5*sous le nom d’Etteilla.anagramme.du sien. V. ;.

j ALLIEZ Traité des maladies de l’urée tre ;’1755, in-12. - ; ; -,’

. ALLINGAN (d’), pseuàori : Voyez As. CIÎ.1.0N.’.’. « ’.  », ', ,’',. ;.,’_. ; . .

’'; ’. ALLWGTQN, (MissMar : ; d7Rosalia, , : ou lès Mystères, du château de G-las-werka,

, trad. de Pangl. parrLÉvÊQuE. Paris j Ro 7 çhçtte, 1799, inr 12 j 1 ff. Sa c.

"’ : ALLIO ! Nl(Charles), hotaniste piémontais, dû xvine siècle., 7

-Oryetogrâpliioe-Pedemontanaî’specinién. Parisiis, Bifache ; irf5’j : ,’-in-S.

.- : Stirpium. prasèip’uàruni littbris et agri

Nicîcensis enùinëratib "tnethodica, cnm èiéncho aliquôt ànimaliuih éjùsdém maris. Parisiis ; Buache’, --i’}Sj, -’vX’S.’

’Ch. AUioni est encore auteur de’plnsieurs autres ouvrages de Botanique, écrits ci) latin’, mais qui n’ont pas été imprimés en France..Voy. Bitig. Univ.,

. « tV.I, p. 68S, ;,., -’; ’; ;’., , „…7. ’ » |.’i.’.' ;

 ; ALLIOT. * Précis des fondations et étaWissemen’ts faits, par S. M. le roi de Pologne, duc. de Lorraine et de.Bar. —A’ancy.

’Antoine, ij58, in-b……., .. ; — ;

ALLIOT (F.’)',’ curé d’Ormes. Philosophie (la) des adolescents; ou Catéchisme

7TOM.1.’'. 6’...-"