Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/68

Cette page n’a pas encore été corrigée


36 ALL ALL

— Trous (les) à la lnne, ou Apollon en faillite, à-propos folie en un acte. Paris, Duvernois, 1826, in-8, 1 fr. 5o c.

Avec Théaulon et Arm. Dartois.

— Un (Y) après l’autre, etc. Voyez DÉSAUGIERS.’'

—— Une journée chez Bancelin, vaudeville en un acte. Paris, Barba, 107, in-8, 1 fr. 5o c. Avec Moreau.’'

— Une Matinée du Pont-Neuf, etc. Voy. DIEULAFOY.

— Vieux (le) chasseur ; coméd.-vaud. en trois actes ; honv. édition. Paris, Barba, 1821, in-8, 2 fr.

Avec Tnurnay et Désaugiers.

— Visites (les) à Momus, folie-vaudeville en un acte. Paris, Huet (* G. Brunet), 1820, in-S, 1 fr. 25 c.

Avec Gabriel et.Armand (Dartois).

— Vogue (la), vond. à grand spectacle. Paris, Bezou, 1825, in-8, 1 fr. 5p c.

Avec Jouslin de la Salle et M. Alhoy.

Toutes ces pièces du bar. d’Allarde ont été publ. sous le nom de Francis : indépendamment de cellesci, il est encore auteur —, seul bu en société, d’un grand nombre d’autres qui n’ont pas été imprimées. Ce vaudevilliste a fourni aussi des chansons au recueil du Caveau moderne.

’ALLART (M 1" 1. Hort.), fille de la suivante.

— * Conjuration d’Amboise. Par MUc H. A. Paris, Marc, 1821, 1 vol.in-12, 3 fr.

— Lettres sur lés ouvrages de M" 10 de Staël, Paris, Bossange père, Bossangefrères, 1S24, in-8, 3 fr !

ALLART (Mmc Mary), née Gay, à Lyon, morte à Paris, le 8 janvier 1821.

— Albertine de Saint-Albe. Paris, Renard, 1S18, 2 vol. in-12, 5 fr.

— Eléonore de Rosalba, trad. de l’anglais. Voy. RAncLiFEE (Anne).

— Secrets (les) de famille, trad. de l’angl. Voy. PRATT (miss).

ALLEAUME, avocat.* Suite des Caractères de La Bruyère et ; des Pensées de Pascal. Paris, Michallet, I700, in-12.

— Réimprimée à la suite.de quelques éditions des Caractères de La Bruyère, faites eu Hollande.

ALLEAUME (l’abbé). Quatre (les) parties du.jour, poëme, trad. de l’allem. Voy. ZACHARIE.’

ALLEAUME (le P.). Souffrances (les) de N. S. J..C ; trad. du port. Voy. TaoMAs DE JÉSUS (le P.).,

ALLEMAND. Introduction et plan d’un

traité général de Navigation intérieure, et particulièrement de celle dej-rance. 1779, in-4.

— Mémoire snr la navigation intérienre ; observations ! sur l’opération particulière ordonnée parle gouvernement, pourpre parer l’opération générale présentée ici sous tous ses rapports ; suite des observationspréliminaires au traité gènèi&l.Paris, Prault, 17S5, in-4.

— Traité des Péages, et plans d’administration de navigation intérieure nouv. édit. 1787, in-8.

ALLEMAND (l’abbé), direct, du séminaire de Digne. Discours sur l’indifférence spéculative et pratique en matière de religion. Aix, Pohtier, 1825, in-8, 1 fr. 00 c.

ALLEMAND (Marc-Ant.), doc !, en chirurgie. Notice sur quelques superstitions et cérémonies en usage chez les anciens, dans l’art de guérir. Marseille, impr. d’Achard, 1820, in-8 de 20 pag.

ALLEMAND (le comte Zach.-Jacq.Théod.), vice-amiral, grand administrateur de l’ordre royal hospitalier-militaire du St.-Scpulcre de Jérusalem, anc. président de de la société roy. académique des sciences, né au Port-Louis, en 1762.

— Précis historique sur l’ordre royal et militaire du St.-Sépulcre. Paris, (* Delaunay, etc.), i8i5, in-12.

Ce vol. s’est vendu au profit des prisonniers pour dettes.

ALLEMAND DE MONTMARTIN (Mllr).

— Griselidis, ou la marquise de Saluées, parMllc A. de M***. Paris, Cailleau, 1724, petit in-i 2.

L’éditeur déclare, dans on avis au lecteur, que cette histoire a été faite sur une autre qui porte le même titre, et qui est écrite en style gothique, et d’après le conte en vers de Perrault, intitulé Grisclidisi

— Le même ouvrage, (supposé) trad. de l’ital., de Fulvio Testi, en gaulois, par Mllc. ALLEMAND DE MONTMARTIK ; mis en anecdote, par M. B***", avec une note historique tirée de l’histoire des ducs de Savoie’, de Fulvio Testi. Paris, Maradan, 1789, in-S.

Le nouvel éditeur, M. B’*"*, en a imposé en donnant ce livre comme une traduction de l’italien. Barb.

ALLEN (J.). Abrégé de toute la médecine pratique, traduction française (par DEVAUX) : on y a joint la méthode de Sydenbam, ponr guérir presque toutes les maladies. Paris, Cuvelier, 1728, 3 vol. in-12. — Nonv. édit., corrig. et augni ; (par Bounon.)Paris, 1-787, 6 vol. in-12; 1741-52, 7 vol. in-12.