Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/574

Cette page n’a pas encore été corrigée


542 BRU BRU

BRUNNOW (E. G. de). Exposé de la réforme de l’art médical, entreprise en Allemagne par le docteur Sam. Hahneinann ; servant d’introduction à un ouvrage de ce médecin dont on vient de publier la traduction sous ce titre : Organon de l’art de guérir. Dresde, iS24, in-S, i fr. —r Organôu de l’art de guérir, trad ; de l’allem. Yoy. H-A.UKEWA.ISN. — Traité sur les effets du café, trad. de l’allem. Yoy. HAHKEMÀKK.

BRUNNOW (le bar. P. de). Considérations politiques snr l’esprit de secte. LcipzicA, Hartmann, 1S19, in-8, ï fr.

BRUNO (Alb.). Dissertation physique sur la force de l’imagination des femmes enceintes, trad. de l’anglais. Voy. BEONDEL (J.-A.).’'-,’.

BRUNO (de), introducteur des ambassadeurs, et savant physiologiste. Recherches sur la direction du fluide magnétique. Amsterdam et Paris, Gueffier, fj85, in-8.

Yoy. aussi SARRAZIK DE MOHTFERRIEK.

BRUNO (L. de).. Lioncel ou l’Émigré, nouvelle historique. Paris, Ouvrier, i8o3, 2 vol. in-12, 3 fr.

11 y a des exemplaires de ce roman qui portent pour titre : les deux Lioncel et Elconore, etc.

BRUNOD (l’abbé). Réflexions philosophiques snr les rapports de l’intelligence crééeayecrintelligèncc créatrice, etc. Paris, Méquignon junior, 1S1S, in-S, 4 fr.

BRUNOT. Traité de la science des nombres. Paris, Quillau ctDesaint, 172 ?, in-8.

BRUNOT, sculpteur. Éludes anatomiques du cheval, utiles à sa connaissance intérieure et extérieure, à son emploi, et à sa représentation, relativement aux arts. Paris, l’Auteur ; Anselki et Pocliard ; Chaillou-Polrelle ; M"" Huzard, 1826, pet. in-fol., 20 fr. ; fig. color., 40 fr. BRUNSWICK-ŒLS (Ïï.-Aug-, duc de) ; né le 20 octobre 1740, mort à Weiinar, 1e S octobre 1800.

— * Discours sur les grands hommes, par F.-A. Pr. de B. et L. Berlin, Haude et Spencr, 176S, in-S de 44 pag.

Réimprimé à YVcimar, en I8I5, avec le nom de l’auteur.

—— Réflexious critiques sur le caractère et

les actions d’Alexandre —le— Grand

1 vol. in-8.

. BRUNSWICK (Elisabeth-Christine de), femme de Frédéric H, reine de Prusse ; née

le 8 novembre 171 », morte le i3 nov.

I793— _ « ’ » ’"..

—Chrétien (le) dans la solitude, trad. de

l’allem. Voy. CKDGOT.

— Considérations sur les œuvres de Dieu, trad. de l’allem. Voy. STCRM.

— Destination (de la) de l’homme, trad.

de l’aîlein. Voy. SrAi.mKG.

—Hymnes, trad. de l’allem. Voy. : GEEEERT.

— Leçons de morale’, trad. de l’allem, Yoy. GEEEEKT.

— Manuel de la religiou, trad. de l’alleui.. Voy. HERMÈS..

— Réflexions sur l’état des affaires politiques en 1778, adressées aux personnes craintives

Cet ouvrage est attribué à la reine de Prusse.

BHUNT. Arithmétique de Brunt, augmentée du système décimai, par N. AKSMTB N. Z.; trad. du lioll. par Jacq. STAITER. Liège, Latonr, 1S26, 3 vol. itr-iS.

La traduction de la première partie avait déjà été publiée en 1824, ebez le même libraire, en un vol. in-S.

BRUNT (de). * Éloge de Michel de. l’Hôpital, chancelier de France, avec cette, épigraphe : Vitam impendcrei’cro,.JuvGnal, satire iv. Londres (Paris, Moutard), 1777, in-S.

—* Examen du ministère de, M, Gilbert. Paris, d’Houry, 1774, in-S.

— * Lettre sur J.-J. Rousseau.adressée à M. D’Es… (d’Escberny). Genève, et Paris, Brunet, 17S0, in-S.’.’.

Eéimpriméc dans le vingt-neuv. vol. des Œuvres de. Rousseau. Genève, 178a, in-ij.

, BRUNY (J. : B.). Traité de la Génération., Voy. PERSOIX..

BRÙSCÀMBILLE. Voy. DESLATJRIERS.

BilUSLÉ DE MONTPLÈINCHAMP (J.Chr. l’abbé), mauvais compilateur belge des xvie el xvire siècles.

— Diable (le) bossu. (Roman). Nancy. (Bruxelles), J. deSmcdt, 1708, in-12.

— Ésope en belle humeur. Bruxelles, Fop/cju,’i6g59 in-12— — Nouv. édit., 1700, 2 vol. in-12.

Ce n’est, pour ainsi dîre,’qu’un nouveau litre mis aux Fables d’Esope, imprimées à Taris, en ïliSg, avec les fig-ures de Sadeler. Le compilateur y a ajouté quelques fables de Furetière et de La Fontaine, avec une préface. La première édition contient dés applications qui n’ont pas été reproduites dans la seconde.

— * Festin nuptial dressé dans l’Arabie Heureuse, au mariage d’Ésope, de Phèdre et de Pilpai avec trois fées (Ésopine, Phédriue et Pilpine), divisé en trois tables. A Pirou, en Basse-Normandie (Bruxelles), ,