Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/569

Cette page n’a pas encore été corrigée


Mv . BRIJ * 537

— * Morale chrétienne, partagée en trente articles pour’tous les jours du mois, Paris,. Lemercien, 1722, in-18. l

Il y a eu quatre éditions.

— * Recueil de divers Ouvrages en prose et en vers, par léP.lÏB. delà C. de S.Paris, Rolli/ij 1741, 4 vol. ïn-S…

Ce recueil renferme Î Tom. Ier, Pensées sur.la.décadence de In poésie latine en Europe j et sur’ce’ qu’on entend par éloquence des choses, et éloquence des mots. Les Passions, poème en xn chants, en vers latins, avec la traduction, en, prose. Chants.ir— vi. Tom. 11, Les Passions, chants VIÏ à xu ; suivis d’une Lettre à M*** surla question, savoir : ; de toutes les passions laquelle est la, jilus.for, te ; Plaidoyer pour la paresse. Compliments en vers à M, Guy net, intendant à Caen. Plaidoyers (deux) pour l’Académie des inscriptions et pour l’Académie de peinture. Description du Parnasse français de M. Du Tillet, imitée de la lettre latine du P. Vunière. Discours sur l’usage des mathématiques par rapport aux belles-lettres. Tom. III, l’Art de la verrerie, poëme latin en six chants, avec une traduction française enprose h côté. Discours sur l’immortalité du nom, , , en latin et en français. Épitres des morts, en vers latins, avec les traductions en prose à côté ; Tom. IV, Isaac, tragédie en 5 actes ; Jonathas, 3qu le Triomphe de l’Amitié, tragédie en 3 actes ; le Couronnement du jeune David, pastorale eh un acte ct ; en vers. La Boîte de’Pandore, ou la Curiosité punie,.comédie en 3 actes et en vers. Plutus, comédie eu 3 actes et en vers…

— Théâtre des Grecs. Voy. ce titre.,

—"Vie de l’impératrice, Eléonore, imitée

dn latin. Yoy. CÉvA. (le, P.).

Indépendamment des ouvrages ! cités,’ce savant/ jésuite a eu part au Journal.de Trévoux, et a publié l’Histoire de Tainerlan, de Mïtrgat (voyez ce nom) ; il continua l’Histoire de l’Église gallicane,. que les PP. Longueyal et I ? onIenay.avaient-conduite jusqu’au dixième volume.inclusivement. H publia le onzième volume, et achevait’le douzième lorsque la mort le surprit. 11 a donné encore nue nouvelle édi-’ tion du Traité de Poésie franc., de Monrgues, (vôy. ce nom). Il a achevé, avec le P. Rouillé, les Révolutions d’Espagne du P. d’Orléans ; et, seul, « la Conjuration de RienKÏ, » du P. du Cerceau.

Biographie universelle.

BRUN (F.)T de Yioux. Odes nationales, et antres lJoésîes. Lille et Paris, Vanàckere, I8I3J m-ia, 1 fr. 5o c.

BRUN (J.-Ant.). Abréviateurdès calculs, ’ou Tableau à l’aide duquel les multiplications et divisions de nombres entiers quelconques, sont réduites aux opérations d’addilions et de soustractions, avec une Instruction sur la composition et l’usage* dudit ouvrage. Paris, Goeiiry (* Carillan), 1820, une feuille in-fol ;, 6 fr.

— Instruction surla composition et l’usage dé l’Abréviateur des calculs. Paris, Delaunay ; Gceury, etc., 5820, in-8 de 16 pag.

BRUN (l’abbé J.-A.), écrivain politique duxviùe siècle.’.',’ —* Ans : Notables assemblés. 17S8, in-8.

— * Coup-d’œil sur les lois à former par la

Convention nationale. Paris, 1795, in-8.

— * Coup (le) foudroyant, on le Fisc anéanti, etc. Paris, 1791, in-S.

— * Destinées’(le.s) de la France, on la Solution du problème des assignats. Paris, 1790, in-8. - —* Doutes’sur les principes du jour, concernant une constitution nationale. Paris, 1790, in-8.

— * Éclaircissement décisif surla question dès jurés. Paris, 1791 $ in-S.

—r*Prance (la) régénérée. Paris, 1788, 111-8.

—— * Lettre au président de l’Assemblée nationale, sur les avantages politiques à.relirer.

du premier décret concernant les municipalités. Paris, 1790, in-S.

— * Lettres surle ministère de Necker, concernant les emprunts, les impôts ; le crédit public, le taux de l’intérêt et l’extinction delà dette publique. Paris, 17S7, in-8.

— * Motion d’un campagnard surla déclaration des droits. Paris, 1790, in-S.

—7 Nœud-gordien (le) sur les États-généraux.-, i, ;.,; : -.

—Plan (nouv.) de législation financière, relatif aux circonstances présentes, Paris, 1786, in-8.

—’* Point (le) de ralliement des citoyens français, sur les bases d’une constitution et sur les pouvoirs des députés. 1789, iii-S.

— * Question décisive inise à la portée de tout le monde : Dépend-il encore des députés aux États-généraux de décider si l’on y. opinera par tête ou par —ordre.. » v ; /., ; »

-’* Réponse laconique vaux’Observations sommaires sur les.biens ecclésiastiques. Paris, 1790, in-8.

r— Science (la) de l’Organisation sociale démontrée dans ses éléments, ou Méthode d’étudier l’histoire, les voyages, l’économie politique, la morale, le droit des nations, et d’assurer renseignement public. Paris* Cérioux ; Moutardier, 1799, in-8, 4_fr. 5o c. .—* Triomphe (le) du Nouveau-Monde ; réponses académiques, formant un nouveau système de confédération, fondé sur les besoins actuels des nations chrétiennes commerçantes et adapté à leurs diverses formes.de gouvernement, par l’Ami du corps social. Paris, T/e Hérissant, 1785, a vol. in-8..,’, /’

Cet ouvrage donna lieu à un procès entre l’auteur et le génëralde l’Oratoire ; il a fait, rejeter l’auteur du sein de celle congrégation…-’’

BRUN (J.-B.), ancien oratorien, fondateur de l’Athénée de Paris, mort à Paris, en 1S24. —— Leçons de géographie ancienne et mo « . ; ’ : ’ » ; ’.'T » Mi ; i.’, A 68