Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/568

Cette page n’a pas encore été corrigée


536 BRU BRU

BRUDîING (G.).— Patrie (la), ou Description de l’empire français sous tous les rapports remarquables. Leydc, TAuteur, ISI3, in-12, 3 fr.

— Principes (les premiers) de la Théologie, prouvés d’après les besoins du temps ; suivis de Recherches philosophiques et critiques snr la plus ancieune histoire de la terre en général, et sur celle de quelques départements de l’empire français en particulier. Lej-de, VAuteur, 1813, in-8, 3 fr. 5o c.

BRTJIX. (le chev.), littérateur estimable, né à Bayonneen 1728, mort en 17S0.

— Après-soupers (les) de la campagne, ou Recueil d’Histoires courtes, amusantes et intéressantes. Amsterdam, et Paris, Baùche, 1759-1764, 4 vol. in-12.

Avec Anl.’de Léris. — * Cécile, drame en 3 actes. Londres, et Paris, Costard, 1776, -8.

— Réflexions diverses. Londres{ Paris, Lemercier), 1738, in-12.

— Sennemours et Rosalie de Civraye, histoire française. Paris, Delalain, 177$, 3 vol. in-12..’.

ïîi-uix a rédigé, de concerl avec Turben, "/c Conservateur,’ouvrage périodique (175G—58) ; et, avec plusieurs autres, le Discoureur (1762).

BRTJLARD. * Observations sur la ferme du tabac. Paris, 17S9, in-8.

BRULART DE SILLERY (Fabio), évêque de Soissops, membre de l’Académie française et de.celle des Inscriptions ; né dans la Touraine en i655, mort eu 1714.

On a de ce prélat plusieurs Dissertations dans les Mémoires de l’Académie des beîles-leltres et des poésies latines el françaises, des Traités de Morale et des Commentaires restés inédits : il a eu part aux Réflexions sur l’éloquence (1700, in-12).

BRULAT. Gastronome (le) sans argent. "Voy. SCRIBE.

BRULEBŒUF (B.-A.). Guignolet, ou la Béatoroanïe, poëme héroï-comique en ix chants, suivi de Poésies diverses. Paris, Le Normant, 1810, iu-ï8.

. BRTJLEBŒUF-LETOURNAN. Discours, au Roi, à son retour de Rçims. Paris, Delajorest ; Bouclier, 1S25, iu-8 de 16 pag.

— Entrevue de Henri IV et du duc de Berry aux Champs-Elysées, poëme dialogué. Paris, Le Normant, 1820, iu-8 de 40 pag.

— Ode sur la naissance du duc de Bordeaux. Paris, le même, 1S20, in-S de 12 pag. — Raciue chez Corneille, ou la Lecture de Psyché, comédie en un acte et en vers. Paris, Delaforest, FAuteur, 1S25, ïn-8, 1 fr. 25c.

BRULLET (C.-A.). * Essai sur la coche nille et le nopal, ponr servir à l’histoire de l’établissement de la premièrenopalerie française dans l’île de Saint-Domingue. Paris, i795, in-8.

— Essai sur l’art de conjecturer en médeciue. Paris, Croullebois, 1S02, in-12, 1 f. 25c,

BRULLIOT (Fr.). Dictionnaire des monogrammes, chiffres, lettres initiales et marques figurées sous lesquels les plus célèbres peintres, dessinateurs et graveurs ont désigné leurs noms, etc. Munich, Zeller, 1S17-19, i4livraisons, in-4, 45fr. ; pap. de Hollande, 55 fr. — Suite, contenant la table générale des marques avec nnuiéros suiv., augm. par les recherches des plus grandes collections de l’Allemagne, de la France et de la Hollaude. Munich, le même, 1S21, in-4, PaP— vélin, 40 fr.

BRUMENT, imprimeur-libraire à Paris. ! —Abrégé chronologique de la Révolution française. Voy. RICHEU.

— * Deux (les) Sœurs ; Mémoires de la marquise de Valmont, écrits par elle-même, rédigés par l’auteur d’Henriette de "Wol—. mar et de plusieurs autres ouvrages. Paris, Pigoreau, 1801, iu-12,

— * Henriette de Wolroar, on la Mère jalouse de sa Fille, pour servir dé suite à la nouvelle Héloïse de J.-j. Rousseau. Paris, Delalain, 176S, iu-12 ; Amsterdam, 1777, in-S ; 1796, in-18.

BRTJMORE. Nouveaux drames : le Calas, en 3 actes ; les Salver, ou la Faute réparée, en 3 actes et en vers. Berlin, Rottmann, 1778 j in-12, 3 fr.

—Traité curieux des charmes de l’amour conjugal, etc.; trad. du lat. Voyez SWE DEIfBORG.

BRUMORE (de), pseud. Voy. GUYTOH. BRTJMOY (le P. P : ), jésuite, né à Rouen en ï688, mort à Paris le 16 avril 1742.

— Abrégé dès vertus de sœur Jeanne-Siléuie de la Motte des Gouttes, religieuse de la Visitation. Moulins, 1724, in-12.

— * Apologie du caractère des Anglais et des Français, ou Observations sur le livre (de Murait) intitulé : Lettres sur les Anglais el les Français. Paris, Briasson, ij26, iii-xz.

Avec l’abbé Desfontaines. On trouve, à la fin du volume, deux autres pièces attribuées au l1— Brumoy, savoir : la Défense de la sixième satire de Boileau, et la Justification du Bel-Esprit. Hiogr, univ.

— Discours sur lès spectacles, trad. du lat. Voy. POB.EE (le P.).

— Examen dn poème sur la Grâce, en trois

lettres. Bruxelles {Paris), 1723, in-S.

La première lettre est du P. Brumoy, la seconde du 1*. Rouillé, el la troisième du V. lionganl.