Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/55

Cette page n’a pas encore été corrigée


ALB… , 7.. ALC ;.. ; . 23..

ALBERTOLI (J.). Ornements divers, inventés et dessinés par J. Albertoli, et gravés sous Sa direction. Milan, 17871796, 3 vol. in-fol. atlantique.

ALBIEZ (M.-P.). Extrait des règlements sur le service des troupes dans les places et en campagne, à l’usage des officiers, sous-officiers et caporaux d’infan-, terie, par demandes et par réponses. Strasboui-g, Lcvrault, 1825, in-32, I.fr.

ALBIN. Histoire naturelle des oiseaux, augmentée de notes et de remarques, par DERHAM, trad. de l’angl. La Haye, ij5o, 3 vol. in-4, « g.

ALBINI (J.). Poemata de mulatioue imperiorum. Aroy. SEHIEYS (Ant.).

ALBINUS (Bern. Sigefroy), célèbre méd. allemand, né en 1697, mort en 1770.

— Histoire des muscles de l’homme, trad. dit lat. par TAKIN. Paris, i*j53, in=4.

Ce savant est auteur d’un bon nombre d’ouvrages très-estimés, écrits en latin, et dont nous n’avons pas de traductions, Voy— la Biogr. méd., tom. 1er, pag. 117 ; mois « c’est celte Myologie surtout qui a « fondé la réputation de l’auteur, et qui lui a mé« rite une place parmi les plus grands anatomistes. « Albiuus déclare, dans la préface, qu’il a fait toutes « ses descriptions sur le. cadavre même, et nulle « part il ne s’en est rapporté aux assertions de ses « prédécesseurs. Aussi Haller considérait-il cet ou« vrage comme parfait en son genre, et comme le « meilleur qui eût encore paru sur l’anatomic. ». liiogr. méd.

, ALBISSON (J.), jurisconsulte, né à Montpellier, en 1732, mort à Paris, le 22 janvier 1810.

— Discours sur l’origine des municipalités diocésaines du Languedoc, sur leur formation, sur leur nature et sur leur influence dans l’assemblée générale (pour servir d’inlroduction au tome TV., des Lois municipales). Avignon, 1787, in-8.

— * Lettres d’un avocat à un publiciste, à l’occasion de la prochaine assemblée des états — généraux du royaume. Avignon, J. Nie !, ijSS, in-8.

— * Lois municipales et économiques du Languedoc, ou Recueil des ordonnances, édits, déclarations, lettres patentes, arrêts du conseil du parlement de Toulouse, etc. Montpellier (Avignon), 1780 et années suivantes, 7 vol, in-4.

— * Mélanges de législation, ou Notions élémentaires de législation, à l’usage des élèves— de l’école centrale de l’Hérault. Montpellier, an x (1802), in-8.

ALBON (le comte Cl.-Cam.-Fr, d’)., membre de plusieurs académies, né a Lyon, en 1753, mort à Paris en 1789,

— Discours politiques, historiques et critiques sur quelques gouvernements de, l’Europe. Amsterdam, 1779, 3 vol.in-8 ; — Baie, F/ic/t, 1779-1782, 2 vol. in-8, 8 fr.

— Nouv. édit. Ncujchâtcl, 1782, 1 vol.. in-8, 3 fr. — Nouv. édit., sous le titre : Discours sur l’histoire, le gouvernement, les usages,’la littérature de plusieurs nations de l’Europe. Genève et Paris, Màutard, 1782, 4’vol. in-12.

— Discours prononcé à la séance de la Société d’agriculture, de Lyon. 1785, in-8.

— Discours sur cette question : Si le siècle d’Auguste doit être préféré à celui de Louis XIV, relativement aux lettres et aux sciences, Paris, Moutard, 1784, in-8, 1 f. 25 c. —Discours sur l’Italie. Berne, Société typographique, 1791, in-8, 4 fr.

— Eloge de Chaniousset. 17, 76, in-S.

— Éloge de Court de Gébelin. 1785, in-8. —. Éloge historique de M. Quesnay. Sec. édit. Paris, 1775, in-S.

La première édition, qui parut dans la même année, est nponyme. Ce morceau fut d’abord imprimé dans les lîphemérîdes économiques ; il a encore été inséré dans le Nécrologe des Hommes célèbres de la France de 1777. Barb.

—* Observations d’un citoyen surle nouv. plan d’impositions. Ainst., 1774, in-12. ~-Œuvres (ses) diverses, lues le jour de sa réception à l’académie de Lyon. 17 74, in-8 ; 1778, in-12.

— Paresse (la), poëme trad. du grec, de NiGANnER, suivi du dialogue entre Alexandre et Titus. Paris, 1777, in-8.

Traduction supposée. Le dialogue entre Alexandre et Titus avait été imprimé antérieurement.

—— Réponse à un citoyen du xviiic siècle, sur son parallèle entre les siècles d’Auguste et de Louis XIV. Neufchatel(Paris).

ALBRECHTS-BERGER (J.-Gep.), compositeur allemand du xvme siècle. — Méthode élémentaire de composition (musicale) avec des exemples très-nombreux et-çtendns pour apprendre soi-même à composer, trad. de l’allem., par A. CHORON. Par., Vvc Courcier, (*Bachelier), 1S14, 2 vol. in-8, 12 fr.

ALBUMAZZAR DE CÀRPENTRI. Clef (la) d’or, on l’Astrologue fortuné devin, trad. de l’ital. ; nonv. édit., augm., par PÉKEGRIJSTJS. Avignon, J.-A. Joly, I8I5, I820, in-12, 1 fr. 25.,

ALBUQUERQUE. Voy. SILVO MoziNHo

DE Al.MJQUERQUE (L. de).

. ALCAFORADA (Marianne). * Lettres portugaises, traduites en français (-par GoiLi.ERAGTJES, 1 ambassadeur). Nouv. édit.