Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/489

Cette page n’a pas encore été corrigée


BOU BOU i.$î’

ce titre. —Dissertation sur les découvertes des anciens .dans l’Asie. Voy. MOJIRAY. — Distiques de Caton. Voy. CATOK.’— Eloge de Tiraboschi. Voy. LOMBAUDI. .— Entretiens socratiques. Voy ; RKBCEVAL.— Esquisses historiques et biographiques-des progrès de, lu botanique, etc. Voy. PUI.TKT.KY (U).—l’aides en

allemand et eu français. Voy— LT : SSIK ; Histoire

d’Angleterre. Voy. HKISHY (le docl.). — Histoire littéraire du moyen âge (par époques). Voy. BEIL—, aunGTON (Jos.). — Histoire lïtieraive du moyen âge. Voy..HARais.—Hora ! biblicaï. Voy’. BUTLER (Ch.). —

Idylles cl poèmes champêtres, Voy GESSKEU. — Mor— : « eaux choisis du Rtmib 1er ou Rôdeur. Voy. JOUKSOU-.

.— Notices sur le président deThou et sur Jacq. Harris. ffoy. ce titre. — Origine (de 1’) de la crémation y, ou de l’Usage de brûler les corps. Voy. JAMIUSOK. —, .Précis historique cl’chronologique sur le droit ro-’inaip, olc. Voy. SciiûMniîHG.—Tableau des arts et

des sciences, etc. Voy. BAKISTEÏI (Jacq.)— Tableau des progrès de la société en Europe. Voy. STUAUT (Gilb.). —Vie de Sam. Butler. Voy. JOIIKSÔX. — Vie de.1. Howard— Voy. AIKIK. — Vies de Milton et d’Àddison. Voy. JOUKSON. — Vie de Pîebler. Voyez Rossr (DK). —Vie d’Edm. Spénscr, poule anglais. ~Voy. AIKIK.

Boulard a eu part aussi a la première traduction — française’de l’Histoire-de la décadence de l’empire romain, de Gibbon.

Le Magasin encyclopédique renferme aussi les divers morceaux suivants, traduits par— Boulard :

Notice surles poètes latins du moyen âge, tirée

tics notes du poëme de Hayley.sur la..poésie épique, insérées dans’le quatrième volume 6.0 ses Œuvres,

Impr. à Londres en tSu (première ann., tom. Il 1795.) ; Remarques sur la connaissance que les anciens avaient du verre, trad. de l’angl. du docteur Ealconer (id. ; tom. 111, id.) ; Réflexions morales sur quelques fables de Là Fontaîue (id., tom. IV, id.} ; Jugement de Sam ; JOHKSOW sur les ouvrages de Pope {extrait des Vies des poètes angl.) (deuxième ann. * ’ : toui. IV, xygf)} ; TS’otice —sur les élèves de Linné, et ..les botanistes’et naturalistes qui ont été victimes de

lçurzèle peur le progrès des sciences. Extrait d’une

version angl. d’une vie de Linné, pav.-STOKVKn. (treizième ann., tom.y » igoS) j’.Essai sur l’utilité de définir les termes synonymes dans toutes les langues, .avec, des’éclaircissements résultant d’exemples tirés . lu.latin ;, dissertationtrad. de l’anglais de J. HILL ~(dix-septième’ann., touil II, 1812) ; Remarques Buv.quelqu es’synonymes latins, tirées et trad. delà même dissertation (’Vf.., tom.-III el IV, id.) : il a été tiré séparément quelques exempl. de.ces deux tra"ductiohs. Paris, Sajou, J8T ?., in-S ; Quelle a été l’influçnce.de la. Hcligion d’Homère, dans les temps héroïques, pour vivre d’une manière i vertueuse, et ilre heureux ? dissertation trad. de l’allem. de DELII’RUCK (dix-huitième ann., tom. Ier, i8i3) ; Lettre

Sur Ie_Triomphe de’là. Religion, poème de La Harpe

{ dix-neuvièinè ann., tom. III, 1814) ; Considérations .’sur l’état’des connaissances depuis le règne de Cbarîemagne, en. l’an, 774 » jusqu’à la fin du-dixième siècle ; trad. de l’Histoire litlér. du moyen âge, de ySos. BEUIKGTOK (vingtième ann., tom.. VI, iSiâ) ; Lettre à.M. Blïlliu sur le Jongleur indien (vingt"unième ann ;, tom. II, 1S1C),

,’Bl. Jlahul,’dans soii Annuaire nécrologique, année 1 8 ?.5, ; aUribuc encore à Roulard une-Fie. de Pa~

litien.’'’

On doit à Boulard, comme éditeur, la publication : i°de la seconde édit,.des’Douze Césars, de Suétone, traduits par La Harpe ; 2° du Triomphe de la Religion chrétienne-, par’La1’Harpe ;’3° d’une édition vgrecqùe, lâtîn’c et française, 1 dcs’quatrâinsde Pibrac ; 4° d’une autre des Lettres sur la profession d’avocat, par Camus/ISOD, , 2yol. in-ia) j 5°-d’une autre d’une Harangue faite au nom dé l’Université de Paris, etc., par J. Gcison (1626, br. in-8).’' ’c ;

BOULÂRD(Cath ; -Fr.), arebitecte, né à Lyon, et mort en février i’7J4. A

— Mémoire sur la forme et la nature des jantes, pour les’.roues des voitures. 1781, in-i2.-.’"

Calh.-Fr. Boulard est encore auteur de deux Mémoires % l’un inséré dans le Journal de Physique de 1778, et l’autre dans les Mémoires de l’Académie de La Rochellï.

BOULAltt(S.), ànc. imrir.-libraire, de Paris. Barthclemi et Joséphine, ou le Protecteur de l’innocence ; par l’auteur des Enfants du bonheur, du Roman dé Merlin, etc. Paris, Boulard (*’Pigoreau)) an xi(iSo3), 3"vol. in-12, fig., 5 fr.. —r*CataIogue des livres rares et singuliers de la bibliothèque de l’abbé Sepher. Paris, Fourjricr, 17.86* in-8.

— Enfants (les) dn bonheur, où les Amours de Ferdinand et de Mimi. Paris, BoUlard, 1798, 3 vol. in-8.

— Manuel de l’Imprimeur. Paris9 le même, 1791, in-S, 1 fr. 5o c.

— Mon Cousin Nicolas, 011 les Dangers de l’immoralité. Paris, Pigoreau, 1808, 4 vol. in-12, 8 fr.

—*lloman (lé) de Merlin l’enchanteur, remis en bon français et dans un. meilleur ordre. Paris, Boulard, —1797 j 3 vol » iii-r2,

Le Roman de Merlin.fui composé, vers le milieu du treizième siècle j par un nommé Rob. de Borton, ct fut’publié pour la première fois à l’arîs ; chez Vérard, en. ï(iuS, 3 vol. in-fol. Les trois volumes nesemblent pas sortir de la même jiluine : le troisième surtout, publié’par Alain Delislc,.avec un commentaire pitoyable, ne présente ni l’intérêt ni le style "des deux .premiers.

Boulard, en donnant une nouvelle édition du Ro—. ’inan de Merlin, n’a guère conservé que les laits. ; la disposition el la liaison ont été presque entièrement changées par lui.

—Traité élémentaire dé Bibliographie. Paris, le même, i8o3-o6, a part. in-S. —* Yic (la) elles Aventurés de Ferdinand Tertambndet d* ; e Maurice, « on oncle, par B. I.-L. Paris, le même,.179a ; 3 vol.în-ia.

BOULAT (du). Voy. Duiîoui, i-ir.

BÔULÀY (Jacq.), chanoine et bachelier en droit, mort vers tySo. —— Manière de bieii cultiver la yïgne, de faireja vendange.et les.vins, dans le vignoble d’Orléans, etc. III ; édit. Orléans, BoJ-de, 1723, in-12.

La, première édition est de. 1712 ;., .

BOULAY DE LA. MEURTHE (lé bonite

. Ànt.-Jacq.-Cl.-Jos.), es-ministre d’état ;

né à’Chamousey, pTes d’Ëpinal (Vosges),

’le 19 février 1761.

— Essai snr les causes qui, en 1649) ame"

lièrent en Angleterre l’étatlisseinent de la

. TOM.I. JO