Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/486

Cette page n’a pas encore été corrigée


454 SOU —. BOU

mêlée de Vaudevilles. Sec. édit. Paris, Roullet, ISI5, in-S, i fr. 5o c.

Avec A. ïtforeau. .— ] ? ierre-lc-Grand, comédie en 3 actes et en prose, mêlée de. chants. Nouv. édition. Paris, Barba, 1S14, hi-S.

Celte pièce fut représentée, en 1790, en quatre actes, et impr. la même année eu trois.

—Prince (le) en. goguette, ou la Faute et la leçon, comédie-vaudeville en 2 actes. Paris, le même, 1817, in-8, 1 fr. a5 c. Avec Désaug’ïcrs.

— René Descaries, fait historique en 2

actes. Paris, le même, 1.797, in-S ;

La même année on donna à Paris une traduction allemande de cette pièce.

— Rentrée (la) de Sicaru à l’institution nationale des Sourds — Muets. Nouv. eu prose. Paris, Dupont, 1800, in-S, 5o c.

— Robert le diable, vaudeville en 2 actes. Paris, Barba, iSi2, in-S,

Avec Dumersan.

— Séjour (le) militaire, opéra-comique en un acte.Paru, M » "2Masson (* G, Brunct), i§l3, in-8, 1 fr. 25 c.

. Avec Eram. —Dupaty.

— ïeniers, comédie en un acte et en prose, mêlée de vaudevilles. Paris, Barba, 1800, in-S, 1 fr. 20 c.

Avec Jos. Pain…

— Une folie, opéra-comique en 2 actes. Paris, Iîuet, rSoa, in-S.

—Yalentiue de Milan, drame lyrique en 3 actes. Paris, M"lc Huet(* G. Brurzet), 1S22, ïn-S, 2 fr. 5o c.

’—Vieillesse (la) de Piron, comédie en un

acte et en prose, mêlée de vaudevilles. Pa~

ris, Barba, 1810, in-8, 1 fr. 5o c. Avec Jos. Pain.

— Zoé, ou la pauvre petite, comédie lyrique en un acte. Paris, le même, 1800, in-8.

M. J.-N. Bouïlly a eu part aux Annales de la Jeunesse (1S17 cl ann. suiv.) : il a lu plusieurs Discours à la Société pbilolecbmquc, dont il a été longtemps ïe secrétaire perpétuel ; plus tard, unedixaine d’autres à la Société académique des Knfants d’Apollon : une grande partie.de ces discours a été imprimée.,

Une Oraison funèbre de Grétrj ; par M. Bouilly, a été imprimée en tête d’un vol. deGrciry neveu, intitulé : Gréti-j en famille (ISI5). Une petite pièce intitulée la Réunion des trois Écoles, à-propos en vers, a étéimpr. dans lé Discours de M. Belle, prononcé en 1825 . à Jn Société acad. des Enfants d’Apollon.

BOUTN, chanoine rég. de la congrégation de France, correspondant de l’Académie des Sciences.

Le recueil des Savants étrangers de l’Académie des sciences renferme de ce savant.les diverses Observations astron. qui suivent : Observation du passade de îa Lune par les Iïyades, faite à Rouen le 11 juillet 1757 (Tom. III, 1760).—Aurores boréales ob servées à Rouen le 31 mars et jours suivants (Tom. IV, 17(53).—Observations faites à ltoueu sur la route de la comète qui a paru dans les mois de septembre cl d’octobre 1767 {id., id.). — Observation de l’opposition de Jupiter, faite à Rouen le a mai 107 (t’d., id.).— Observation de l’éclipsé de Lmicdu 3 lévrier. 1 767, frite àRoucn, au prieuré de Sainl-Lô (id., id.). —Observation de l’éclipsé du Lu m-, faite à Rouen le 3o juillet 1767 (id., id.). —— Œcuh ; uion de Mars par la Luné, avec des différences d’ascension droite et de déclinaison, prises ù llmicu le 14 mai 175S (id., id.)., — Occultation de Ç 2 de la ISaleinc par la Luiie, faite à Rouen le 20 décembre 1767 (id., id.). — Phénomènes astronomiques observés à Rouen dans le cours de l’année 1769 (Tom. V, 170’S). — Diverses comparaisons de la Lune avec les lîloiles fixes, faites à Rouen dans le courant de l’année 1756 (id., id.). —Observations faîtes à Rouen, dans le cours de l’année 1757 (id., id.). Avec DITLAGWE : Observation du passage de Vénus sur le disque du Soleil, faîte à Rouen le (5 juin 1761 (Tom. Tl, 1774) Avec le même z Lieux des Planètes observés à Rouendans le cours de l’aimée 176s (id., id.). — Aurore boréale obvervee à Rouen el. à Tvetol, le 16 septembre 1769 (id., id.). — Occultation de l’iitoile fy des’Gémeaux par la Lune T observée à Rouen le ier mai i5t) (id., id.) ; —.Observation de la comète qui a paru dans le courant dn mois de mai 17SJ), faite à Rouen (id., id.) Observation de l’opposition de Jupiter, faite à Rouen les 3 el u* juin 1768 (id. ; id,).~r-Observation de J’éclipse de Lune, faite à Rouen le S mai 1762 (id., id.).

B0UIN(E.). Ministre (le) et la coalition. Paris, impr. de Guefficr, 1S18, in-8 de 88 pag.j 2 fr.

BOUIS (le baron de), né en Champagne, mort sur la fin du xvne siècle., -r-Jeu (le nouv.) du solitaire géométrique ; 17 53. — * Parterre (le) géographique et. historique, ou nouvelle Manière d’étudier l’histoire et la géographie. Paris, Nyon le Jils, 1737, in-S, ou nouv. édit. Paris, x 753, 2 vol. in-ra. —Méthode récréative pour apprendre à lire aux enfants sans qu’ils y pensent. JParis, 1773, in-S. . Ce derri. ouvr. a été reproduit l’année suivante sous le titre de Syllabaire des enfants.

BOUIS (E.), ancien géomètre. Réflexions sur la nécessité, les avantages et l’entretien d’un cadastre propre à former un monument authentique des propriétés territoriales, et sur les moyens d’éviter qu’il soit un surcroît de dépense pourl’état. Marseille, Ricard, 1816, in-4. *

I50.UISSON(JVJ~.-J.). Multiplicateurs décimaux, ou Méthode pour calculer les intérêts par une simple multiplication. Diviseurs fixes pour les mêmes calculs, suivant les variations de riutérêt. Tableaux des deniers et des différents taux de la rente, exprimés eu pour cent ; précèdes d’une instruction en quatre langues, avec l’équation qui a servi de base à la recherche des multiplicateurs décimaux. Paris Ebcrhart ; Ladvocat, 1819, in-8, 2 fr.