Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/478

Cette page n’a pas encore été corrigée


-’4/, 6 BOU — BOU

Nos’ce te ipsum, Paris, (*F. Buisson), 1808, in-8,.3fr.’

— *Poésies ct Pièces fugitives diverses de M. le chevalier de B***. Paris, Desetuie, 1782, 10-8. — Nouv. édit., 1792, r ? 9â ? in-12.

— * ReïneJ la) de Golcondè, conte. Golcondc 1761, in-12.

— Œuvres (ses). Londres (Paris), 1786,

in-12.

II y a eu quelques exempl. impr. sur différents essais de pap. en couleur. Brun.

— Lesmêroes ; seule édition avouée et corrigée par l’auteur, où se trouve un grand nombre de "pièces inédites. Paris, L. Lepeleier, i8o3, iu-S, avec portr., 5fr., ou i8o5, 2 vol. ïnri8.

—Œuvres complètes. Paris, Briand, iS 13, 2 vol. iu-S, i5 fv. ; ou seconde edit. complète. Pu ?’., le même, 1817, 4 vol. in-18, 9"f.

Edition la plus complète, sans l’être pourtant : elle est composée des pièces suivantes : Poésies diverses,. dans le nombre desquelles plusieurs sont imitées ou traduites de Claudien, de Dante, d’Horace, de Martial, de Sanuazar, de Sénèque,.etc. Discours acadêwnques’ : Discours de réception à 1/Académic, avec la réponse de l’abbc Barthélémy ; Éloge historique de l’abbé Barthélémy. Traductions : , Traductions libres (cil prose) de Céïx ct Alcïone, et de l’Histoire de Iliblis, tirées dés Métamorphoses d’Ovide ; traduction (en prose) de différents morceaux de la tragédie d’Hïppolyte, de Sénèque. Petits Voyages, en vers et en prose ; Voyage en Suisse, en neuf lettres à sa mère ; Lettre écrite des parages d’Afrique z à madame de*** ; Lettre écrite de Malnpanc, en Iîaute-Silésie ; Fragment d’une relation d’un Voyage de plnisâv dans la Poméranie suédoise. Contes t lrouvelles (en vers et en prose) : l’Oculiste, conte en vers ; le Gascon, conte en vers ; Aline, reine de Golcondè, conte eu prose ; le Derviche, conte oriental ; Tamara, ou Je

Lac des Pénitents, nouvelle indienne ; Ab ! si,

nouvelle allemande. Mélanges : Sur l’Erreur ; Sur la Baison, extrait d’un ouvrage sur le libre arbîtréPfcccs fugitives, de plusieurs personnes de la famille de Boufflers. ,

On n’a point réimprimé dans ces deux volumes, ni dans les Œuvres posthumes, les quatre morceaux suivants : le Discours sur la prertu, le Discours sur la Littérature, l’Elçgc de M. de Beauveau, et PEssai sur les Gens de lettres.

—Œuvres posthumes. Paris, Louis, 1810% in-18, 2 fr., et tiré sur format in-8, 3 fr. Ce volume contient : Discours à l’Académie roydes sciences et bellesTleltres de Nancy, le 20 octobre 375S ; Sur la Sagesse, morceau lu à la suite du discours de l’auteur ; Bcmerçîment de Boufflers à l’Académie de Dijon, le 29 décembre 1766, à sa réception ; Dialogue entre Epicurect Lénnlium ; Ut pictura poesis crit ; Lcttre’dc Sénèque sur le suicide ; Lettre à M. l’abbé Porquet, sur le changement d’étal de l’auteur ; Considérations sur l’amour de la gloire ; Morceaux tirés de la première Encyclopédie : grandeur de l’esprit humain, générosité, valeur et prudence, probité, philosophie ; sur les Mémoires du comte de Grammonl, par Ant. Hamilion ; Portrait de madame de Boufflers ; Compliment au prince Henri de Prusse et à là princesse son épouse, « jouté n une scène du Bourgeois gentilhomme ; Poésies de Boufflers, avec

quelques autres adressées à ce poète ; Poésies de l’abbé Porquet..

BOUFFONIDOR. *Fastes (les) de Louis XY, de ses ministres, maîtresses, généraux et autres notables.personnages de-son règne. Fillefranche, chcz la : Vc Liberté, 1782, 2 vol. in-S.

L’auteur était attaché au chevalier de Zeno, autrefois ambassadeur de Venise, en France. Barb..

— * Procès (le) des trois rois. Londres, i7So, ïn-8.

BOTJFFRET(de). Retour (le) des BOUT-. bons, poëme.Paris, Petit ; Guilleminet, etc., iSi5, in-S de 24 pag.

BOUG (N. dé). Recueil des, édïts, déclarations, lettres patentes ç’etc.,’dù conseil d’état et du conseil souverain. d’Alsace ;, ordonnances et règlements concernant cette province. 1777, 2 vol. iri-fol. —

BOUGAINYIÎXE (J.-P.), membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres 5 né à Paris, le Ier décembre 1722, mort à Loches, le 22 juin 1763..,

— Anti-Lucrèce, trad. du lat, Yoy. POLIGÎÏAC (le card. de).

— Dissertation sur la question : Quels

étaient les droits des métropoles grecques

surles colonies. Paris, Desaint, 1745,

iri-12.

— : Parallèle de l’expédition d’Alexandre

dans les Indes, avec la conquête des mêmes

contrées par ïhamas lvoulï-kan. Paris,

1762, in-S. —,

— Recherches sur les voyages de Pythéas

et sur ceux de Hannon. Pa7 : is, i761, in-4.

J.-P. Bougainvilîe a fourni an Recueil de l’Académie des inscriptions el belles-lettres., dont il a été le rédacteur depuis le dix-huitième jusqu’au vingt-cinquième vol., indépendamment de la partie historique de ces huit vol. dont il est l’auteur, les divers Mé’moires suivants : Mémoire dans lequel on examine plusieurs questions générales concernant, les ministres des dieux, h Athènes (Tom. XVIH, 1763) ; Eclaircissements sur la fie et sur les fayages de Pythéas de Marseille (Tom. XIX., 173) ; Recherches sur l’origine des mystères célébrés ù Eleusis en l’honneur de Cérès ; sur quelques circonstances de.celte fête, ct sur les principaux ministres chargés d’y présider (Tom. XXI, 1754) ; Mémoire dans lequel on essaie de concilier Hérodote avcc’Ctésias au sujet de la monarchie des Mèdcs (Tom.XXIH, 1756) ; Mémoire sur les découvertes et les établissements Jai’tt le long des côtes d’Afrique par Jiamion, amiral de Carlhnge, avec une carte par Bobert de Vaugondî (Tom. XXVI et XXVII, 1759—61) ; ï’nes générales sur les~antiqùités grecques du premier âge, et sur les premiers historiens de la nation grecque, considérés par rapport à la chronologie (Tom. XXIX, 1764).IÏongHÎnville ci été aussi l’édileur de la Défunse de la chronologie, etc., de Fréret, ù lnqnelle il a ajouté une préface (*7&S) ; enfin il a laissé une tragédie inédite : 1a Mort de Philippe, père " d’Alexandre.

BOTJGAINYILLE (le comte L.-Ant.),