Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/288

Cette page n’a pas encore été corrigée


r.K « REH hirf

Traité général des substances et des graines

qui servent à la nourriture de l’homme. Dijon, J 7 8 2, 2 vol. in-4 ; nouv. édit. Dijon, 1S02, 6 vol. in-S.

Edme ïicguillet a fourni, à l’Encyclopédie, plusieurs articles sur l’économie rurale.. Jliogr. univ.

BÉGUIN, ancien prof, de philosophie. — Calcul (du) iuCnitésimal et delà Géométrie des courbes, pour servir de supplément au tom. Ier de la Philosophie. Paris, i 7 7 4, in-S. — Philosophie (de la). Paris, Barbon, 1773-1780, 3 vol. inS. —Prinr « cipes de Philosophie générale, de Physique, de Chimie et de Géométrie transcendante. Paris, Nyon aine, 17S2, 3 vol. in-8.

BÉGUIN (P.). Essai sur les propriétés alimentaires et médicamenteuses des huiles fines en général, et de celle d’olive en particulier. Strasbourg, JS17, in-4. BÉHÈRE (J.-B.-J.). Tableau méthodique du système corolb’ste de Tourhefort pour servir d’introduction à la botanique. Paris, Cràu/lebois, 1S02, 4 feuil.gr. cplpmb., 3 fr.

BEHIN (l’abbé). Dissertation sur l’origine’, la nature et la nécessité delà juridiction des ministres de l’église, où Pou prouve que la juridiction surajoutée au pouvoir d’ordre n’est point essentielle, mais d’institution humaine. Paris, 1791, in-S.

BÊHME (Jàc.). Voy. EŒHME.

BEHMER (Jos.-Ebr.). Observations du Droit de la nature et des gens, touchant la xiapture et la détention des vaisseaux et effets neutres, en temps de guerre. Hambourg, 1771, in-8.

BEHN (Mistriss), anglaise de xvuc siècle. --OronqlvO, ouïe royal Esclave, traduit de l’anglais (par DE LA.ri.ACE). Amster., 1745, in-12.

On a encore la traduction de quatre pièces de théâtre (3e mistriss Rehn, dans le Théâtre des Fcmiiics. Paris, J 773, 4 vol. in-S ; et quelques Nouvelles, traduites par madame d’Arconville, et imprimées dans un volume intilulé : Romans, traduits ; de l’anglais, entre autres nouv., une qui a pour litre —..Agnès.

BEHR (G.-H.), médecin distingué, né à Strasbourg, le 16 octobre 1708, mort en la même ville, le 9 mai.1761. —Dissertatio de aquâ Seltcranâ : Resp. Joh. Kilian. Argentorati, 1740, in-4.—Dissertatio de cardiogmo, oder vom Anwachsen der Kinder : Resp. Jos.-Geo.-Ad. Gnadèfinger. Argentorati, 174 ? ! in-4. —Dissertatio de carduo bénedicto : Resp. Geo.Çhrist. Otto. Argentorati, 1738, in-4.— Dissertatio de chlorosi, vulgô von der Jungferu-Krankheit : Resp. Jàc.-Lamb. Lahjnen. Argeniorati, x-], n-li.—Dissertatio

de cohibendis potins quam promovéndis hoemorrhoïdalibus : Resp.Ant.-Chr.-Philip.Theoph. Draud. Argentorati, 1749, iu-4.— Dissertatio de colicà spasmodicâ, seu potius convùlsivâ-Resp.Carol.-Frid.Heidenreich. Argentorati, 1742, in-4. —Dissertatio de ilàtuuin fallaciis : Resp. Ant.-Joh.-Arn.Geo. Kiehuann. Argentorati, 174 9, in-4.— Dissertatio de fungis articulorum : Resp. Joh.-Àlb.-Frid. Enckelirtann. Argentorati, 1749* in-4— — Dissertatio de infantum receas natorum mali regjminis correctione, eorumdemqueuiorbornm prrccipuorum correctione : Resp. Jos.-Frider. Lichtemberger. Argentorati, 1741, in-4. — Dissertatio de parttt naturali, ejusque verâ causa : Resp. Phil.— Jac. Walther. Argentorati, 1748, in-4. — Dissertatio de sudorc, proepiimis nimio : Rep. Benj.-Frid. Erhart. Argentorati, 17 41, in-4— Dissertatio de verias

seclionis, etiam reiteralaî, usu in febribus inûammaloriis imo exanlhematicis : Resp. Frid.-Thep. Mùller. Argentorati, 174, in-4. —— Dissertatio de vomitu cruento : ILesp. Leonh. Edel. Argentorati, 1742, in-4 —— Dissertatio inauguralis de pancreate ëjusque lîquore. Argentorati, l’jio, in-4r— Dissertatio medica dé morbo herculeo, vulgo epilepsià : Resp. Job. — Mart. Fries. Argentorati, 1734, in-4. — Dissertatio medica de variis disetoe, eliam nimis strictatî, noxis. Argentorati, 1728, in-4. —— Dissertatio mcdico-chirurgica de absèesçuum rectâettenipestivà operatione : Resp. Joh.-Aud.Gueleh. Argentorati, 1737, in-4 ;

— Fundamenta medicina : anatomico-phy siologica Argentorati, in-4. — Lexicon

physico-chymico-inediuiu rëale, iis imprimis utile, qui de hâc vel illà niatërià, aliorum etiam doctorum virorum suffragia et observaliones scire, sicque de suis simul opiuionibus cerliores fieri cupiunt. Cum proefalione D. M. Alberti. Argentorati, 1738, in-4..—Medicina consultatoria, odèr Sammîung ciniger schweren und seltenen Zatale.Augnsta-rrindelicorum, lST, in-t.

— Phjsiologia medica, etc. Argentorati, 1736, iii-4.—Thesium anatomicarum pensum V. Argentorati’., 1727, 111-4.

G.-H. Bebr est encore auteur dé beaucoup d’autres ouyrages ; tant dé médecine que d’histoire et de politique, écrits en allemand, et dont on trouve la liste dansvla Biographie médicale ; il a fourni aussi un assez.grand nombre d’Observations dans le Comniercium litterarium AWivergeuse, et dans les Actes de l’Académie des Curieux de la Nature.

BEILE. Voy. BEYLE.

BEILLY PORTEUS, lord-évèqne d « 

Londres.