Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/217

Cette page n’a pas encore été corrigée


BAR BAR i85

les imprimeries de l’Europe, le travail et les frais de composition, de correction et de distribution, etc. ; découvert en.1774, par Mmc de***.Paris, impr. roy., 1776, in-4. La découverte et l’ouvrage. valurent à l’auteur une récompense dc 20, 000 fr. et 5oo exemplaires imprimés ou Louvre.

— * Vues relatives au. but et aux moyens de l’instruction du peuple, considérés sous ; le seul rapport de livres élémentaires. Paris, 17S4, 1793, in-4 de 22 pag.

Barléùi a laissé une Encyclopédie élémentaire qui

devait former 24 ou 25 vol. petit in-fol. Barb.

BARLOW (Joël). Avis aux Ordres privilégiés dans les divers états de l’Europe, P « rà, 1794, 2 part. in-8. ’

— * Lettre a la Convention nationale de France, sur les vices de la constitution dc 1791 ; traduite de l’angl. (par LUDGER, allemand, traducteur angl. de Werther). Paris, JS’ée de la Rochelle, 1792, in-8.

BARNAVE (Ant.-P.-Jos.-Mar.), membre de l’assemblée constituante ; né à Grenoble, en 1761, mort en 1793. * Esprit des édits .enregistrés. Grenoble, 178S, iu-8.

BARNES, Tun des rédacteurs du Times. —Biographie critique des orateurs les jilus distingués et des principaux membres du parlement d’Angleterre (trad. de l’angl. par Ch. MALO.). Paris, Delaunay, 1820, in-S, 3 &.’….

Publiée sous le pseudon. de Criticus.

BARNEVLLLE (i’àbbé de). Testament (le nouv.) trad. en franc, selon la VulgateVoy. ce : titre.

BARNOUVIN (J.-B.). Histoire de la Grèce ancienne, depuis les temps fabuleux jusqu’à la réduction des états grecs en provinces romaines. Paris, Raymond, 1825., 2 vol. in-12, 4"fr.

Faisant partie de la Bibliothèque du’.dix-neuvième tiède.

vBARNY DE ROMANET (le chev.). —Histoire dé Limoges et du Haut-Limousin, mise en harmonie avec les points les plus curieux de l’Histoire de France sons le rapport des mœurs et des coutumes. Limoges, 1821, in-S. —....,’ --Morale’en’actiôn des Bourbons. Paris, Lefuel, 1824, ini2, avec figures, 5 fr. — Précis des opérations de l’armée des Pyrénées en t8ï3, sous les ordres de S. A. R. ME 1, le duc d’Angoulêtne, avec le tableau de tous les militaires qui se sont distingués dans cette campagne. Paris, Clérisse ; Sanson, 1823, in-18.

BAROLE (M.-L.-R.), pseudon. Voyez MTJRÀT. ".’.....,..,

BARON (A.). Lettres et Entretiens sur la Danse —ancienne, moderne et religieuse, civile et théâtrale, accompagnées d’une lithographie chorégraphique. Paris, DondeyDupré père et fils, 1824, in-S, 6’fr.

BARON (Ch.), Cours abrégé de Grammaire et d’Orthographe françaises. Paris, Pougens, 1804, in-4, 1 fr. 5o c.

BARON (Chr.). Espagne (I’) délivrée, poëme. Paris, impr. dc Didot jeune j 1S24, in-8 de 16 pag.

BARON (Hyae.-Thcod.), médecin, né à Paris en avril 1686 ; y est mort le 28 juillet i758.

—— Au senibus chocolatée potus ? Parisiis, 1739, in-4— — Est-ne hunior acidus yj)1.iùti£.tù ! ; opifex ? Parisiis, 1711, in-4. —

  • Question dans laquelle on examine si c’est

aux médecins à traiter les maladies vénériennes. Paris, 1735, in-4. — Quajstio medica : An ut sanandis sic et prîecavendis plùribus morbis aquoe novoe minérales Passiacoe. Parisiis, 1743, in-4.

Le dernier ouvrage a été inséré depuis dans les Quoesl.tnedic. Parisin. Tubingue, 17G0, fasc. n. Ce fut par les soins de Baron que s’imprima le Codex medicamentarius, seuPharmacopoea Pan’siensis. (Paris, 1734, 1749—)…

Siogr. méd..

BARON(Hyac.-Théod.), médecin, fils du précédent; né à Paris, le 12 août 1707, mort dans cette ville le 27 mars 1787. — An etiam in chirurgicis natura medicatricis efficaciam aguoscit raedicina roilitaris ? Parisiis, 1786, in-4.— An in curandâ àui fistulâ ferro proestent caustica ? Parisiis, 17 52, in-4. — An solvendis pertinacibus sanguinis in cerebro congestîonibùs, jùgùlaris vense sectio ? Parisiis, i734, in-4. Cette question est résolue par l’affirmative. » —Cbmpendiaria mèdicorum parisiensiùm’-notifia. Parisiis± 1752, in-4. « C’est un catalogue chronologique de tous les médecins deParis, depuis 1296" jusqu’en I7Ô2. « —Formules de pharmacie pour les hôpitaux militaires. Paris, 1747, 178, inrI2.—Quoestionuni medicarum séries chronologica. Parisiis, 1752, in-4. « C’est nue indication par ordre chronologique de toutes les thèses qui ont été soutenues dans l’école de Paris depuis 1574 jusqu’en 1752. » -— Utruui in triplici corporis cavitate diverstis sanguinis motus. Parisiis, 1732, in-4. « Baron répond par l’affirmative. »

C’est par les soins de Baron qu’a été réimprimé ton recueil des statuts : et « sages de la Faculté, sôus

Ton. r.. 24