Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/181

Cette page n’a pas encore été corrigée


BAC BAC i49

solubilité des sels médicinaux. Caen, Manoury, 1825, in-plano d’une feuille, -— Tableau.synoptique des acides minéraux. Caen, impr., de Poisson, 1824, 3 feuilles in-plano.

BACON DE LA BRETONN1ÈRE (Fr.), médecin de l’Université de Louvain ; né à Verdun-sur-Saône, en’1670, mort en….

— Analyse des eaux chaudes minérales de Bourgogne, avec une dissertation sur les différents genres de coliques, et des remèdes pour leur guérison, et pour plusieurs autres maladies. Dijon, 1712 in-12.

Ce médecin est encore auteur d’une réponse à M. Moreau, médecin de Châlons. Clnïlons ; 1710, in-12. Biogr.méd.

’BACON-TACON (P.-J.-Jacq.), — né à Oyonnaz, en Bugey (Ain), lé 18 juilletT.738.

— Adresse à l’assemblée natiouale sur les billets patriotiques et lès billets de sections qui circulent à Paris et.dans’les campagnes. 1-791, in-8., ; …’.'.,’;.’-'.’,

—’ * Destruction de l’ordre de Malte en faveur de l’ordre royal et militaire de St.Louis, par M. de B****..Paris, 178g, br. in-S. — Discours sur les mœurs. Voy. SERVAIS.

— Esprit et précis historique des assemblées des notables. Paris, 1787, in-8.

— Essai sur la théorie militaire, à l’usage’ des troupes de la patrie.1793, in-8, 3 fr. C’est la sixième édition du Manuel du jeune officier.

—Histoire (nouv.) numismatique de afférents peuples anciens et modernes et de tons les papiers-monnaies de l’Europe. 1792.

— Manuel du jeune officier, ou Essai sutla théorie militaire. Paris, 1782, 1 vol.in-S.

, — Manuel niilitaire pour le règlement de service et de police, à l’usage de la garde nationale, fora, 1789, 111-8. —Mémoire sur cette question, de savoir si en France le haut clergé est, par un droit constitutionnel, exempt de contribuer aux charges de l’état. Paris, 1787, ih-8. —— Opinion sur l’état de la France, sur le défaut, de numéraire, et sur les moyens d’y remédier. Paris, 1791, in-S.

— Opinion sur le traité dé Campo-Formio. Paris, an vi (1798), iu-8.’

— Plan patriotique, on Idée d’une bonne constitution républ. éri France. 1790, in-8.

—Raison (la) aux Français : opinion sur

la liste des candidats désignés pour présider l’éducation du fils du ci-devant roi. 1792.

— Raison (la) aux Français : analyse’de’la’ constitution de l’an vxix.Par., an vin, in-S ;

— Recherches sur les Origines celtiques, principalement sm-celles de Biigey, con sidéré comme berceau du Delta celtique. Paris, Carteret, 1798, 2 vol. in-8 avec 10 gravures, 12 fr.

Bcpi-oduit en 1S08 avec un nouveau’frontispice et le poi-tl-ait.de l’auteur…..

r— ; Réflexions politiques sur la nécessité de donner une grande force au pouvoir exécutif. Paris, 1793, iu-8.’..

— Sur la nécessité des bénéfices en faveur du ci-devant ordre de Saint-Louis, à l’instar de l’ordre de Malte. Paris, 178g, in-8..

— Traité d’équilatïon et des maladies hippiatriques, d’après les principes de Bourgelat. 1776, iu-S.

BACOT DE ROMANS (le bar. Cl. René), anc. préfet de Loir-et— Cher, plus tard membre de la chambre des députés ; né à Tours, vers 1780.

— Observations administratives, etc. Tours, impr. de Marne, 1823, in-8.

BACQTJÉ (Jos.), prof, d’anatomie et de chirurgie, chirurgien en chef de l’Hôtel-Dieu de Saint-André dé Bordeaux. Conférence faite le 22 avril 1816, à la Société roy. de médecine de Bordeaux, sur la formation des pierres dans la vessie, les prétendus lithontriptiques, et un nouveau procédé de cystotomie latérale. Bordeaux, impr., de Brossier, i8i6, in-S de 16 pag, avec une pi.

Tiré à 100 exemplaires.’

— Notice historique sur J. — A. Jonquet, chirurgien eh chef de l’HôtelrDieu de St.André de Bordeaux. Bordeaux, Racle, i8o6, in-8l

— Réflexions sur l’invention et les inconvénients de l’instrument à ressort pour l’opération de la cataracte par extraction. Bordeaux, A. Brossier,.. y., in-8.’

V-, ,’A.D’—M—e.,’

BACQULÉ, D.-M., chirurgien ; membre de l’académie de Toulouse.

— Observation sur un enfant noyé et rappelé à la vie. (Extr. dn tom. IV, dès Mém. del’Acad. des Sciences de Toulouse), Toulouse, Desclassan, x 790, in-4.

Tiré séparément à très-pelit nombre., :

A.D—M—c., "’.'

BÀCQUIÉ (Sophie), fille du précédent.

Elégie d’une fille adoptive de Marat, sur la

mort de l’Ami du peuple, lue au Temple dc

la raison, le 10 floréal an 11. Toulouse,

’J’ialancs, an ir (1794), u-.4..

— Hymne d’une religieuse à là Vierge, sur l’assurance donnée au corps religieux que la cbmmnnaulé ne sera point ionipue ; ouvrage couronné en 1790 par l’Académie ;