Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/122

Cette page n’a pas encore été corrigée


oo ARL ARM

—Rhétorique (la), eu français ; trad. nouv., par R CASSAKDÏÏE. Nouv. édit. La Haye, 1718, ou Amsterdam, 1733, 1 vol. ïn-12, 3 à 4 fr— —

La première édit. est de Lyon iCj5. On trouve de plus, dans les réimpressions faites depuis, une lettre de Perrot d’Ablancourt, à Cassandrc, sur sa traduction de la Rhétorique d’Aristote.

— Le même ouvrage, gr. et franc., avec des notes et nn index des morceaux parallèles dans CicéroucfQuiutilien ; traduct. nouv., par E. GROS.Paris, Bobée (*Brunot-Labbè), 1S22, in-S, 10 fr.

— Opéra omnia, gr. et lat., edid. Jo.-Th. BUHI.E, Toi. I-V. Biponti, 1791, 5 vol. in-S ; Argentorati, Treuttel et W’ùrtz, 1799, 5 vol. ïn-S, 40 fr. ; pap. fin, 60 fr.

Cette édition estimée n’a pas été achevée : les.cinq vol..publiés 11econtiennent que l’Organum, lalUiétorique et la Poétique.

M. Dégérando, dans son Histoire comparée des systèmes de philosophie, cite quelque chose d’assez remarquable : c’est que l’Espagne est, des nations modernes, la seule qui ait une traduction complète d’Aristote dans sa langue, encore est-elle restée manuscrite à la bibliothèque de Madrid. Son auteur avait mis cinq ans h ce travail.

Br.-n.-L-t..

ARKENHOLZ. Voy. AKCKEKHOLZ.

ARLAMECH, pseudon. VOV.MATIÉCQAI. (Sylv.).

ARLAUD (S.). Recueil nouveau de fables et de morceaux choisis des meilleurs poètes français, pour faciliter la traduction allemande. Berlin, Amelang, i S 20, iu-S, 1 fr. 5o c.

ARLETAN (-le baron d’). Essai sur un précis des principes d’une théorie pratique des mines. JVeimar, I8I5, in-4. ’

ARLINCOURT (le vie. Vict. d’), poète et romancier, né au château de Mérantrist près Versailles, en septembre 1789. —Caroléide(la).IIIe édit., revue et corrigée par l’auteur, et ornée de.deux vignettes dessinées par M. Horace VERSET, e t d’un plan figuratif du lieu de l’action. Paris, Béchct aine, 1824, in-8, avec 3 grav., 7 fr.

La premier » ; édition parut en 1S1S, sous le titre de Ctiarlemagjie, ou la Caroléide, 2 vol. in-S.

—Étrangère (!’). Paris, Béchet aîné, iSso", a vol. inrS, avec un portrait de l’auteur, gravé’-par Mécou, d’après la miniature d’Isabey, 10 fr.—IIIe édit. Paris, le même, i8 ?.5, 2 vol. iu-12, 6 fr.

— Ipsiboé. Paris, Béchet aîné, i823, 2 vol. iu-S, îofr. —IVeédit. Paris, le même, iSî3, 2 vol. in-12, 6 fr.

—Le mêine, en allemand : Ipsiboé, eine provcnzaliscbe Sage, aus dem zwoelfien Jahrhnnderl. Aus dem franz. iibcrsetzl von Jos.

GLAS. Paris, Mac-Carthy, i§ ! i3, 2 vol. in-i 2.

— Renégat (le). Paris, Béchet aine, 1S22, 2 vol. in-S, 10 fr. —VIe édit. Paris, le même, i823, 2 vol. in-12 ornés de 2 grav., 6 fr.

— Le même, en espagnol : Reuegado (cl) ; tradneido de laquinta edicion fiances. Par., Basa, iS23, 2 vol. in-r S, fig., 7 fr.

— Siège (le) de Paris, tragédie en 5 actes et en vers. Paris, Béchet aîné, 1S26, in-S,

4 fr.

On assure que le succès dramatique du vicomte d’Arlincourt lui 0 coulé plus de 20, 000 fr.

— Solitaire (le).Paris, Lcnormant, 1S2 r. in-8, 5fr.—XIe édit. Paris et Rouen, Béchet aîné, 1825, 2 vol. in-12 avec 2 fig.,

5 fr.

— Le même, en Espagnol : Solitario (el) ; tradacido de la noua edicion frances. Par., 1823, 2 vol. in-18, con laminas, 6 fr.

Les romans du vicomte d’ATlincourt ont obtenu beaucoup plus d’honneur que bien de nos bons romans : tous ont clé traduits dans presque toutes les langues européennes. Le Solitaire, entre autres, l’a été en allemand, 1S21 ; en anglais, 1821 ; en danois, 1S23 ; en espagnol, ii23 ; en bollandais, 1821 ; en italien, 1S21 ; en polonais, 1S23 ; en portugais, 1824 ï en russe, 1S24, et en suédois, 1823 ! ! ! Nous nous bornons à citer les traductions faites en France, pour ne pas dépasser les limites que nous nous sommes prescrites.

—Une Matinée de Gharlemagne, fragment du poème épique de la Caroléide. Paris, 1810, in-4.

ARMAGNAC (Alfr.). Prise (la) duïroeadéro, poëme et poésies diverses. Toulouse, Fieusseux, 1S24, in-8 de 24 pag.

ARMAN(A.). Dissensions et persécutions dans l’arrondissement du Yigan, département du Gard. Paris, Lhuillier, 1S1S, in-8.

— Tablettes militaires de l’arrondissement du Vigau, département du Gard. Nîmes, Gaudefils, 1814, in-8.

ARMAND. * Histoire des amours et des infortunes d’Abailard et d’Héloïse, mise en vers satiri-couii-burlesques. Cologne, 1726, ïn-12.

ARMAND. * Connaissance élémentaire de la Mythologie, par le citoyen A***. Paris, Valade, an vm (1S00), in-12. ’— Réflexions sur l’art de la peinture, considérée comme peinture héroïque. Paris, 1S0S, in-12, 2 fr. 5o c.

ARMAND, nom sous lequel plusieurs auteurs dramatiques ont publié des pièces de théâtre. Toy. DARTOIS, Gourré, Ovr.n NAT, R.AGTJEHEAU.

ARMAND DE LA CHAPELLE, Voyez LA CHATEEEE.