Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/106

Cette page n’a pas encore été corrigée


74 ’'.. ANT ANT

Barrois l’àîriè, 182S, 2 vol.’îuS, î’4 fr., et avec un atlas in-folio de 4 pU et le frontispice gravé, 26 fr.—a-vol. in-12, 7 fr :

Les Méinoîrés du docteur Antommarchi sont tèrV mines par une Flore de Saintc-Bélliic, qui forme la moitié du second volume. .

—Planches anatomiques du corps humain, exécutées d’après les dimensions naturelles, ’accompagnées d’un texte explicatif, Publiées, par le comte le, LASTEYKIE.-Pariss.le comte de Lasteyrie, 1824, et ann. suiv., ï5 livraisons : formant ; im vol. in-folio, allant., ïsSfr. ; sur pap. vélin avec les.fig. color., 1, 200. : …

lTJne lettré des. héritiers de’feu : Pani Mascagni.à M. lecomtede Lasteyrie,.à Paris, imprimée à P.isc en iSi3, porté en substance ce.qui suit : .

« On a— publié sous le nom du docteur Antoinmar« —clu, des Planches anatomiques qui ne lui appar« tiennent pas. Ces Planches sont.du fameux Paul « Mascagni, qui laissa en mourant trois ouvragés « inédits i savoir" : l’Analomie des Peintres et Scùlpct teurs J un Prodomus, et la grande Analomïe (Ana« tomin Univcrsa corporés humani). Antommarchi, à « t ipu’quelques-unes de ces planches furent commu« nïquées par l’auteur, s’en empara, et’les publia « .sons ; Son nom. Il voulut, aussi; s’eii : approprier « quelques autres gravées à Londres en 1819, mais « il-neput y parvenir. Il résulte de..cette usurpation « littéraire, quela Collection des Œuvres de Mas-, « cagnî n’est plus complète. On peut ohserver en. « passant, qu’Antommarchi a étudié.n l’université « de Pise, mais xjù’if n’y fut jamais’professeur « comme. jLleprétend, » : . !. : ,., : ,’-,

ANTONELLE (P.-A.) : *-Catéchisme du «  — tiers-état. » 1789, iu-8. , , : ".. : . : . : … --Contrasté (le) des sentiments : , ou-le Citoyen Delacroix en présence d’an déthdV ; « rate… : .. 1795, in-S.."’.-’.- ;’.'.

Opuscule.attribué par M’; Ursch à AntoneUe.’! ;. Antonélle" a eu part.Via rédaction ldar Journal des hommes libres, de.faits lés pays, etc : .72-lSoo).

ANTONL’(. le; chev. AJ.éxVic.. Papacino d’), général d’artillerie italien du xviiie. siècle. :

— Architecture (l’) militaire, pour les écoles royales théoriques d’Artillerie et de Mortifications. Tom. Ier. Balle, Bendel., 1797, in-8, : avec s3 pi.-. : ,.,’.' . ; : y-,.’, -yy.

.-r— Conrs dei mathématiques, d’artillerie ; et d’architecture.mililaire ; trad. de l’ital. par .MOHTROZARD. 1777, ih-8.’ : .

— "Examen de la poudre, trad. deTita]., par DE ELAVIGKT. Paris, Bttault, 1773, in-8.

— Institutions physido-mecaniques, à l’usage, des écoles royales d’artillerie et du génie dé Turin ; trad de l’ital., par M.7.. (DE BIoijTKOZAEn) : Strasb., Bàuer et Treuttel ; et Paris, Durand neveu, 1777,. 2vol. in-12, avec fig., 9 fr.

— Principes fondamentaux dé la construction des placés, avec ùri nouveau système de fortification; trad : de l’ital ; (par le vi comte DE FEAVIGHX). Paris, Ruault, 177S, in-S.; —’ : - : — : — : ……-’.

.— Service (dn) de l’artillerie à la guerre, trad. de Tital., par DK MOHTKOZÂKD. Paris, L. Cellot ; Alex, Jomberl, 1786, in-8, avec ’6, pl. -’.’…

.— Usage (de l’) des armes à feu, trad. par le marquis de SAIST-AUBAIΠ; Paris, Lambert, 1785, in-8, avec 6 pi..

ANTONIN (l’empereur Marc), philosophe grec.

, — AvTM-nou Mâpxcra AÙTOX’pâ-opoç, râv ècç EWJ-ÔV : gifSXîa IB’. âv wpOTSÔEiTat ~o’ÛÎÏÔ 0MU.K TOÛ : Pvirtpoç vaXXiori "yefpaji.jjiiv’ov i-j’Ku)(Jtiov Mâpxoo. (Réflexions de Mà’rcAntoninj avec son éloge). IIspinoic, iStfi, in-S, 5 fr. "-.. : .

—MarciAhtonini de seipso et ad seipsuui libriXII, gr. et lat., edente Jotï.Parisiis, 1774, pet. in-12,.

—— Réflexions morales de l’empereur MarcAntonin, traduites du.grec par M. ctM°PÀCIER… Npuy, édit.’Amsterdam, 1707, 1710 ; Paris, i7Ï4, et Amsterdam, 1740, 2 vol, in-12, i.Paris, dey r.iinp. de Didot jeune, iSoo, gr. îia-4, ; orné dé fig. de Moreau, 12 a 18 fr., et avec 1 les fig avant îà lettre et les eaux fortes, 36 à 4o fr. 77

A.toutes les réimpressions de cette traduction, on..

préfère toujours, dit M. Bi-unet, l’édition originale.

Paris,’Cl, —Barbin ;, 1G91, 2 vol. iu.’i2. ; ; ;

——’Des mêmes’,’distribuées par ordre dé matières, avec quelques remarques’qui servent’à.l’éclaircissement du texte (par DE loir). Paris, deNùtly, 1742, in-12.

ï)e.Toi)— â supprimé, dans son"édition’, la préfacé

et les notes de M. et Mad.’Itacier, parce qu’ila cru qu’cHes-né. renfermaient rien ; d’assez essentiel ni d’assezinstructif. —

— Les mêmes ; nouv, édit, (de DE J01.T.). Paris, 1770, in-S ; ou’i ; }3, -.ia-m. Paris, A. A. Renouard, , 796 » ou.avec nnnouv. titre, , Paris.,.le inêmej, i8o3, in-8, , pap. de Jlolïande, i5 fr., et en gr, pap, vélin, Paris, lejnèmç, Xf%o3, in-ïti, et in-18 pap. vél,

" C’est ; la meilleure traduction que nous.ajo’ns de ce moraliste.-Il ne veste plus du format in-S do l’édition de 1796 que quelques cxempl.’en pap. de Hollande ; de la réimpression de îSo3, ïn-i ?.etîn-iS, il, a été tiré quatre, exempt, surpap, rose, el.un sur vélin.

— Essais en vers des Pensées ; et Maximes de l’empereur.Maic-Anrèle, d’après la traduction de M. de Joly. Paris, Delalain le jeune, 1784, in-16 de 141 pag. ; et Evr’eux, Ancellc, 1784, in-18. ; —,.

Fcnltipault a publié un ouvrage intitulé : MarcAufcle, OK Histoire philosophique de l’empereur MarcAurele, ouvrage où l’on présente dans tout leur entier., et selon un ordre’nouveau, les maximes de ce prince,