Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/82

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
45
BAR


Barre (de la), sr du Hort.

D’azur à trois fasces de sable à enquerre, au lion d’argent brochant (Arm. de l’Ars.).

Cette famille parait avoir une origine commune avec la précédente.


Barre (de la) (orig. de Normandie, y maintenu en 1668) sr du Mesnillet, — de * Nanteuil, — de la Rivière.

D’argent à trois merletles de sable ; alias : de gueules à trois merlettes d’argent.

Un capitaine de Châteaugaillard en 1591  ; un page de la Reine en 1756.

Un volontaire pontifical, tué à Castelfidardo en 1860.


Barré, sr des Bouteilles, par. du Bignon, év. de Nantes.

Un garde scel à la chancellerie de Rennes en 1741, avocat général aux comptes en 1755.


* Barrère (orig. de Gascogne), anobli sous la Restauration, en 1817.

D’azur à un lévrier d’argent colleté d"or, assis sur une terrasse de simple, la patte dextre levée, regardant une étoile d’argent au premier canton ; au chef échiqueté d’or et de gueules de trois tires.

Un lieutenant de Roi au Port-Louis en 1717 ; un maire de Morlaix en 1765.


Barres (des), sr dudit lieu et du Champblanc, par. de Bréal.

Réf. et montres de 1427 à 1513, dite par., év. de Saint-Malo.

De gueules à la croix ancrée d’or.


Barrieu.

D’argent au chevron de gueules, accomp. en chef de deux étoiles de même, et en pointe d’une aigle de sable (Arm. 1696).

Jacques, conseiller à l’amirauté de Nantes en 1696.


* Barrin (orig. d’Auvergne), sr des Rouxières, en Auvergne, — de la Bellonière, — de Ruilliers, — marquis du Boisgeffroy en 1644, par. de Saint-Médard-sur-Ille, — marquis de la Galisonnière en 1658, par de Saint-Jean-de-Béré. — vicomte de la Jannière en 1644, et sr de la Coignardière, par. de Monnières, — marquis de la Guerche en 1701, par. de Saint-Aubin-de-Ligné, en Anjou ; — sr de Vincelles, — de la Bidière, par. de Maisdon, — vicomte de Tréguil, par. d’Iffendic, et de Talensac, par. de ce nom, en 1644, — vicomte de Lessongère, par. de Saint-Herblain, en 1642, — baron de Montbarrot en 1671, par. de Saint-Aubin de Rennes, — marquis de Fromenteau en 1760, et sr de Laudigère et des Montils, par. de Vallet, — de la Lussonnière, par. de la Chapelle-Hullin, — du Plessis-Guerriff, par. de Pipriac, — du Petit-Palet, — de Bazoges, — du Bas-Briacé, par. du Loroux-Bottereau, — du Bois-Rouault, par. de Mouzillon.

Anc. ext. chev., réf. 1669, huit gén., év. de Rennes et de Nantes.

D’azur à trois papillons d’or.

Pierre, maître d’hôtel du duc de Bourbon en 1415, aïeul de Jean, qui s’établit en Bretagne, où il épousa en 1501 Anne de Couaisnon ; Toussaint, écuyer du connétable Anne