Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/386

Cette page n’a pas encore été corrigée
349
DUC


Drouin.
D’argent à six mouchetures d’hermines de sable, rangées 3. 2. 1 ; au chef de gueules, chargé de trois coquilles d’argent (Sceau 1306).

Hervé, donne quittance aux exécuteurs testamentaires de Jean II en 1306.

Drouin, sr de Champmorin, en Touraine, — de la Noë-Alluis, par. de Couëron, év. de Nantes.

D’argent à une gerbe de blé de gueules, accomp. de trois larmes d’azur.

Louis, négociant à Nantes, anobli en 1777.

Druais, sr du Bondouère, par. de Brutz, — de la Noë et de la Guerche, par. de la Plaine, — de la Marre, — de Léraudière, par. de Saint-Donatien, — du Préau, — de la Sauvagerie, — du Petit-Pont, — de Lauraondière, par. de Saint-Père-en-Retz, — du Moulin-Henriet, par. de Sainte-Pazanne.

Ext., réf. 1668, six gén., réf. de 1513, par. de Brutz, év. de Rennes.

D’azur à trois têtes d’aigle arrachées d’or, couronnées de gueules.

Maître Jean, vivant en 1513 épouse Catherine de Lorme ; Nicolas, abbé de Saint-Maurice de Carnouët, † 1616; un conseiller au parlement en 1776 ; un chevalier de Saint Lazare en 1724.

Du (le) ou Duff (le) en français Noir (le), sr de Keraudren, de Keraléguen, de Kerguiomarc’h, de Kerleoret et de Kerpuncze, par. de Plougonven, — de Cazlen, par. de Plestin.

Réf. et montres de 1427 et 1543, dites par., év. de Tréguier. D’azur à trois pommes de pin d’argent, comme Coëtquéau.

Du (le), sr de Kerinou, par. de Troguéry, — de Kerbihan, — de Belestre, — de Porcaric, — de Kervégant, — du Bot, par. de Trédarzec, — de Meshuel, par. de Pleubihan.

Ext., réf. 1669, huit gén., réf. et montres de 1481 à 1543, par. de Trédarzec et Troguéry, év. de Tréguier.

De sable à la fasce d’argent, accomp. de trois coquilles de même.

Adrien, de la paroisse d’Erquy, évêché de Saint-Brieuc, anobli en 1447 ; Jean, vivant en 1481 marié à Clémence de Kerambellec.

Alain, donne à Beauport la dîme de Les jouan en Plourivo, l’an 1284 ; Henry, abbé du Relec en 1575; mais nous ne savons à quelle famille le Du ils appartenaient.

Du (le), sr de Goasmelquin, par. de Plouëgat-Guérand, — de Keropartz et de Kerhuel, par. de Saint-Michel-en-Grève, év. de Tréguier.

D’azur au chevron d’or, accomp. de trois molettes de même (G. le B.).

La branche de Goasmelquin fondue dans Goudelin puis Kersauson ; celle de Keropartz fondue dans du Bois.

Du ou Duïc (le), sr de Penlan, par. de Servel, — de la Villeneuve, par. de Brélévenez.
Réf. de 1427 à 1463, par. de Servel, év. de Tréguier.