Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/215

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
178
BRU


Bruban, sr de la Ville-Caro, par. de Sérent, év. de Vannes.

Déb. réf. 1670, ress. de Ploërmel.


* Bruc (de), sr dudit lieu, de Trémelan, de Clisson, de Callac, de Juzet et de la Vieille-Cour, par. de Guémené-Penfao, — de la Bouteveillaye, par. de Glénac, — de la Grée, par. de Mésanger, — marquis de la Guerche en 1682, par. de Saint-Brévin, — sr * de Montplaisir, par. de Sainte-Marie de Pornic, — de la Rablière, — de la Chesnaye, — de la Motte, — du Tertre. — de la Lauche, par. de Rezé, — de Livernière, par. de la Chapelle-Hullin, — du Breil, par de la Haye-Fouassière, — de la Gournerie, par de Saint-Herblain, — du Haut-Bois, par. de Saint-Julien-de-Vouvantes, — de Vaucouleurs, par. de Trélivan, — de Beaubois, par. de Bourseul, — d’Yvignac, par. de ce nom, — de Broons, par. de ce nom, — de la Voyerie. par. de Saint-Père-en-Retz, — de la Parillerie.

Anc. ext. chev., réf. 1668, quatorze gén, réf. et montres de 1426 à 1544, par. de Guémené-Penfao, év. de Nantes.

D’argent à la rose de gueules, boutonnée d’or. Devise : Flos florum, eques equitum.

Guéthénoc, croisé en 1190 (cab. Courtois) ; Guillaume, croisé en 1270 (cab. Courtois), marié à Adelice de Callac ; Alain, évéque de Tréguier, † 1285 ; Jean, vice-chancelier de Bretagne, ambassadeur à Rome en 1420, fils de Pierre et d’Isabeau, dame de la Bouteveillaye ; Jean, évêque de Tréguier, puis de Dol, † 1437, prenait les armes de la Bouteveillaye ; Henry, aumônier du Roi et abbé de Saint-Gildas-de-Rhuis, † 1635 ; un abbé de Bellefontaine au diocèse de la Rochelle † 1704 ; des gouverneurs de places fortes, plusieurs chevaliers de Malte et conseillers au parlement depuis 1655 ; un chevalier de l’ordre en 1657 ; un maréchal-de-camp en 1651 ; un lieutenant-général des armées du Roi, † 1704 ; un président de la noblesse aux États de 1764 ; un chef de division de l’armée de Charette en 1795 et un évêque de Vannes en 1817 † 1826.

La branche de la Guerche éteinte en 1810.


Bruc (de).

Porte une épée en pal la pointe en haut, accostée à dextre d’une croisette pattée, soutenue d’une coquille et à sénestre d’une demi-roue dentelée.

Denis, a ces armes sur un sceau de 1403.


Bruczec ou en français Bruyère, voyez, Bruyère (de la).


Bruillac (de), sr de Kerérez, — de la Villeneuve.

Ext., arrêt du parl. de 1768, huit gén., ress. de Vannes (États de 1768).


Brûlon ou Bruslon, sr de Launay, — de la Motte, par. de Saint-Laurens, — de la Corbière, par de Saint-Aubin-d’Aubigné, — baron de la Musse, par. de Baulon, — sr de la Bruslonnaye et de la Garrouays. par. de Pleumeleuc, — de Beaumont, — du Plessis, par. de Peillac, — châtelain de Téxue en 1570, par. de Pacé, — sr de la Ramardière, par. de Parthenay, — des Préaux, — de la Touche, — de la Buffière, — de Sévigné, par. de Gévezé.