Page:Poe - Derniers Contes.djvu/294

Cette page a été validée par deux contributeurs.


dérer quelle place chaque caractère du chiffre occupe par rapport au caractère lui-même pour déterminer sa signification exacte.

Nous disons qu’un tel ordre convenu à l’avance est nécessaire pour que le chiffre n’offre pas de trop grandes difficultés même à ceux qui en possèdent la clef. Mais on n’a qu’à regarder la cryptographie de notre correspondant de Stonington pour s’apercevoir qu’il n’y a observé aucun ordre, et que plusieurs caractères y représentent, dans la plus absolue confusion, plusieurs autres. Si donc, au sujet du gant que nous avons jeté au public en avril, il se sentait quelque velléité de nous accuser de fanfaronnade, il faudra cependant bien qu’il admette que nous avons fait honneur et au delà à notre prétention. Si ce que nous avons dit alors n’était pas dit suaviter in modo, ce que nous faisons aujourd’hui est au moins fait fortiter in re.

Dans ces rapides observations nous n’avons nullement essayé d’épuiser le sujet de la cryptographie ; un pareil sujet demanderait un in-folio. Nous n’avons voulu que mentionner quelques-uns des systèmes