Page:Platon - Œuvres complètes, Les Belles Lettres, tome V, 1.djvu/62

Cette page n’a pas encore été corrigée


538 b ION 4 a

Socrate. — Et quand Homère parle de Machaon blessé, à qui Hécamédè, la concubine de Nestor, donne à boire le c cycéon? Il s'exprime à peu près ainsi 1 :

Sur le vin de Pramnos 2 elle râpait du fromage

de chèvre avec la râpe de bronze ; et puis tout auprès ,

elle mit de l'oignon, condiment du breuvage.

Si ces paroles d'Homère sont justes ou non, est-ce à l'art du médecin ou à celui du rhapsode qu'il appartient de le bien discerner ?

Ion. — A l'art du médecin.

Socrate. — Et quand Homère dit 3 :

d Elle plongea au fond, tel un plomb qui s'en va,

fixé au bout de la corne d'un bœuf champêtre , vite porter la mort aux poissons carnassiers 4 ,

comment nous prononcer ? Est-ce à l'art du pêcheur ou à celui du rhapsode qu'il appartient plutôt déjuger ce que disent ces vers, et s'ils le font bien ou non ?

Ion. — Evidemment, Socrate, à l'art du pêcheur.

Socrate. — Voyons, suppose que tu interroges. Si tu me e demandais : « Eh bien, Socrate, puisque tu trouves chez Homère des choses dont le jugement appartient à chacun de ces arts, allons! tâche de découvrir aussi, en ce qui concerne le devin et l'art divinatoire, de quelle nature sont les choses où il convient au devin de savoir discerner les qualités ou les défauts du poète » , considère combien il me sera facile de te répondre avec vérité. Maintes fois il en parle, et dans l'Odyssée, — ainsi quand un des descendants de Méiampe, le devin Théoclymène 5 , s'adresse aux prétendants :

i. Iliade, XI, 639.

a. Suivant les uns, le vin de Pramnos était ainsi désigné du nom d'une montagne dans l'île d'Icaros, qui donnait un vin rude et sec ; d'après Didyme, rpajxvi'a était une espèce particulière de vigne; selon d'autres, le vin provenait des environs d'Ephèse.

3. Iliade, XXIV, 80-82, à propos d'Iris que Zeus envoie auprès de Thétis.

4. Le morceau de plomb destiné à faire plonger la ligne du pêcheur était enfermé à la pointe d'une corne de bœuf. À cette extrémité se trouvait fixé l'hameçon.

5. La généalogie de Théoclymène est détaillée dans V Odyssée, XV,

�� �