Page:Platon - Œuvres complètes, Les Belles Lettres, tome V, 1.djvu/276

Cette page n’a pas encore été corrigée


298 d EUTHYDÈME i85

a A l'instant, dit Dionysodore, si tu veux me répondre, Ctésippe, tu vas en convenir 1 . Dis-moi en effet : tu as un chien? — Oui, et très mauvais, dit Ctésippe. — A-t-il des e petits? — Oui, dit-il, et tout aussi mauvais. — Ainsi, le chien est leur père? — Je l'ai vu de mes yeux, dit-il, couvrir la chienne. — Eh bien, ce chien n'est-il pas à toi ? — Parfai- tement, dit-il. — Ainsi donc, il est père et à toi 2 , de sorte que ce chien est ton père, et que tu es, toi, frère des petits chiens ? »

Et Dionysodore se hâta de reprendre la parole, pour ne pas être prévenu par Ctésippe : « Encore un mot de réponse, dit-il ; bats-tu ce chien-là ? » Ctésippe se mit à rire : « Oui, par les dieux, dit-il, faute de pouvoir te battre. — C'est donc ton propre père, dit-il, que tu bats? »

299 a « J'agirais certes bien plus justement, dit-il, en battant

votre père, pour avoir eu l'idée de mettre au monde des fils si savants. Mais à coup sûr, Euthydème, ce savoir que vous montrez a valu des biens nombreux au père qui est le vôtre et celui des petits chiens. »

« Mais des biens nombreux, Ctésippe, ne sont nullement nécessaires ni à lui ni à toi . »

« Ni à toi-même, dit-il, Euthydème ? » b « Ni à aucun autre homme. Dis-moi en effet, Ctésippe : est-ce à ton avis un bien pour un malade, ou n'en est-ce pas un, de boire un remède quand il en a besoin? ou, quand on part en guerre, d'y aller avec des armes, plutôt que désarmé? — C'est mon avis, dit-il. Je soupçonne pourtant que tu vas dire quelque merveille. — Tu le sauras le mieux du monde, dit-il, mais réponds. Puisque c'est un bien pour Thomme, tu en convenais, de boire un remède quand il en a besoin, n'est-il pas vrai que ce bien-là, il faut en absorber la plus grande quantité possible, et qu'il sera bon en ce cas de broyer, pour l'y mêler, une charretée d'ellébore ? — Abso-

lité, ne saurait se retrouver chez un autre. On le voit bien, plus bas (298 c), par l'exemple de Vor. Et Ctésippe aura raison de répondre à son adversaire qu'il n'attache pas le lin au lin, c'est-à-dire qu'il réunit des choses qui ne vont pas ensemble.

1. Que tu as pour père un chien, comme vient de le dire Euthy- dème.

a. Ce sophisme se fonde sur le sens absolu donné au mot go;, ce qui permet de le rapporter tour à tour à xjcov et à Tza.Tr t c.

�� �