Page:Platon - Œuvres complètes, Les Belles Lettres, tome III, 1.djvu/13

Cette page a été validée par deux contributeurs.

derrière lui. Avant même de voir entrer Prodicos, nous entendons sa voix de basse qui bourdonne dans une pièce voisine, et la porte entr’ouverte nous le laisse apercevoir sous les couvertures dont il s’abrite frileusement. C’est la réalité même, dans son détail vivant, varié, pittoresque, qui est mise directement sous nos yeux. Il serait facile, au cours de tout le dialogue, de noter une foule de traits du même genre où l’art exquis de Platon se révèle dans tout son charme.



II

LA COMPOSITION


Même habileté dans la composition proprement dite.

Les éléments dont est formé le Protagoras sont nombreux et variés : rien de plus souple et de plus harmonieux que la manière dont ils s’ordonnent et s’enchaînent.

Nous n’avons pas à revenir sur ces scènes préliminaires qui amènent peu à peu le lecteur jusqu’à la maison de Callias et jusqu’à l’entretien proprement dit : ce sont là en quelque sorte les portiques, qui ne font pas corps avec le dialogue lui-même, et qui n’ont pour fonction que de nous acheminer vers lui. Notons du moins avec quelle élégance ils tracent la route et avec quel art ils nous préparent peu à peu au drame philosophique, depuis les premières phrases de Socrate et l’enthousiasme juvénile d’Hippocrate, jusqu’à la grande scène de la présentation des Sophistes dans la maison de Callias. Au moment où l’entretien essentiel va commencer, l’attitude des personnages, la nature des questions en jeu, l’intérêt dramatique de la joute, tout ce qui peut et doit retenir l’attention du lecteur a été mis en lumière de la manière la plus agréable en même temps que la plus vive.

La conversation s’engage enfin.

Dans un dialogue platonicien, en règle générale, c’est la discussion dialectique qui forme pour ainsi dire l’armature philosophique de l’œuvre. Mais souvent il s’y ajoute des mythes, des discours suivis, des morceaux de formes diverses qui complètent l’effet de la démonstration. Ici, toutes ces variétés de discours sont employées tout à tour, se succèdent