Page:Planton - Des accidents qui peuvent survenir pendant et après les opérations.djvu/37

Cette page a été validée par deux contributeurs.
- 39 -


La syncope se remarque fréquemment chez les bœufs que l’on abat pour leur pratiquer une opération, et ils périraient infailliblement si on ne les rendait pas à la liberté ; on remarque également très-souvent cet accident sur de jeunes chiens auxquels on pratique l’amputation des oreilles. Chez le bœuf, ces accidents se manifestent quelquefois avant le début de l’opération ; pour peu qu’il montre de la tendance à persister, il est prudent, si l’opération n’est urgente, d’en remettre l’exécution à un moment plus favorable. Si l’opération est commencée, la conduite à tenir dépend de la gravité des accidents. Lorsqu’elle est très avancée il faut se hâter d’en accomplir les dernières parties.


Des accidents qui peuvent survenir après les opérations.


Si par le fait d’accidents imprévus survenant dans le cours des opérations, celles-ci peuvent offrir parfois quelque chose de saisissant et de dramatique qui met l’opérateur et les assistants dans un état d’émotion et d’inquiétude considérable, il est pourtant vrai que, dans l’immense majorité des cas, tout s’accomplit d’une manière satisfaisante et sans qu’aucun des accidents que nous venons d’étudier viennent compliquer l’œuvre du chirurgien. Ces accidents si communs chez les anciens sont donc devenus de nos jours des faits rares, exceptionnels. Une hygiène plus avancée, une thérapeutique mieux étendue ont bien aussi diminué le nombre des accidents consécutifs ; mais ils sont néanmoins beaucoup plus fréquents que les accidents immédiats ; ils sont même la principale et pour ainsi dire l’unique cause d’insuccès dans les opérations. C’est, presque