Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1905.djvu/55

Cette page n’a pas encore été corrigée
43
de france

dre signe de rapprochement entre les cabinets de Paris et de Berlin.

Des accusations relatives à un manque d’égards au moment de la conclusion des accords anglo-français il ne subsiste plus rien à l’heure actuelle. Il est surprenant que la chancellerie allemande ait laissé la presse officieuse, en Allemagne, s’enferrer dans cette impasse sachant à quel rude démenti elle s’exposait par ses récriminations. Nous reviendrons plus loin sur cette question en parlant de la publication du Livre Jaune.

De ridicules potins ont circulé d’autre part au sujet des fiançailles du kronprinz avec la Duchesse Cécile de Mecklembourg. La jeune princesse passant tous ses hivers à Cannes près de sa mère la Grande duchesse Anastasie, il était normal que son impérial fiancé vint l’y joindre et certes on ne pouvait trouver une occasion plus digne et plus discrète de favoriser la venue en France d’un prince allemand, événement dont tous les gens sensés se rendaient compte qu’on ne pouvait le retarder indéfiniment. Le kronprinz pourtant ne vint pas et la Duchesse Cécile dut se rendre à Florence pour le rencontrer. Des avances précises avaient-elles été faites par le