Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1905.djvu/188

Cette page n’a pas encore été corrigée
176
la chronique

rieur ou extérieur avec le Saint-Siège et cela par la seule raison que toutes les autres puissances en ayant, le neutre Brésil aussi bien que la schismatique Russie, la France se trouverait placée de la sorte dans une situation d’infériorité par rapport à ses rivales. Enfin, il ne pouvait être avantageux à l’opposition que, dans cette discussion, la doctrine libérale eût l’air d’être soutenue par un socialiste auquel les libéraux se trouvaient apporter leur concours. Il en devait rejaillir sur le socialisme de l’honneur et de la considération. Pour tous ces motifs, il appert que la ligne de conduite adoptée par l’opposition fut contraire à ses instincts et au bon sens.

L’association cultuelle.

Le rouage obligatoire et central de tout projet substituant le régime de la séparation à celui du Concordat, c’est l’association cultuelle. Le titre, pour inharmonieux qu’il soit, n’en a pas moins le mérite de désigner clairement ce dont il s’agit. Du moment que l’État ignore l’Église et que pourtant des relations de propriétaire à locataire vont continuer entre eux, la constitution s’impose