Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1905.djvu/138

Cette page n’a pas encore été corrigée
126
la chronique

l’intérieur — et, par là, nul ne pourrait lutter efficacement contre sa prépondérante influence.