Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1905.djvu/120

Cette page n’a pas encore été corrigée
108
la chronique

renommée ayant fondé Mequinez, créé une armée, développé l’agriculture et repris aux Portugais Larache et Arzila ; Tanger cédé par ces derniers aux Anglais en 1685 avait été abandonné par eux. Plus tard, Sidi Mohammed, humain et réformateur, entretint à son tour de bons rapports avec le monde extérieur ; sous son règne un ingénieur français construisit la ville actuelle de Mogador. Les guerres civiles ne cessèrent point cependant d’alterner avec ces périodes d’ordre et de paix, pour le plus grand dommage d’un pays digne de meilleurs destins.

Régions makhzen et régions siba.

Pour bien comprendre le Maroc, il faut se représenter deux états de choses tout à fait dissemblables et enchevêtrés l’un dans l’autre. M. René Mauduit a très justement comparé les institutions marocaines à celles du moyen-âge en France. « À cette époque, dit-il, le roi possédait en toute souveraineté l’Île-de-France et les terres de la couronne ; il n’était que suzerain pour le reste du royaume. De même le sultan possède les ports de mer et les autres villes importantes et appuie son