Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1901.djvu/94

Cette page a été validée par deux contributeurs.
82
la chronique

dissolution prononcée par le conseil des ministres, ce sont là des conditions d’existence peu faites pour donner de la sécurité et de la confiance.

Le Pape et les Missions.

Au loin, les conséquences de la loi paraissent devoir être beaucoup plus graves. D’abord en infligeant un échec retentissant à la politique personnelle de Léon xiii, au soir de son pontificat, le gouvernement Français n’a pas seulement annulé plus ou moins complètement les avantages que cette politique pouvait lui procurer en Europe et ailleurs, il a encore rendu plus incertaine l’orientation du pontificat suivant. Ce n’est un secret pour personne que l’opposition a toujours été vive dans le Sacré Collège contre les vues du Pape à l’égard de la République. Le succès pouvait seul neutraliser l’effet de ces sentiments francophobes ; les cardinaux qui les professent triomphent dès à présent et se sentent plus à l’aise pour préparer une réaction dont le prochain Pape sera le représentant naturel et qui sera d’autant plus marquée qu’elle aura été plus lente à venir. Si même les