Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1901.djvu/87

Cette page a été validée par deux contributeurs.
75
de france

des congrégations, les résultats des enquêtes récentes auront donc été tout contraires à ce qu’en attendait le gouvernement. Beaucoup de Français croyaient certainement les congréganistes plus nombreux et plus riches.

Résultats et Conséquences.

À la date du 3 octobre 1901 expirait le délai imparti aux congrégations pour se conformer à la loi. À cette date, 351 congrégations non autorisées sur 753 avaient déposé leur demande d’autorisation : elles se répartissent en 45 congrégations d’hommes possédant 1.740 établissements, et 206 de femmes en possédant 1.227. En outre, 1 congrégation autorisée d’hommes, les Lazaristes, et 64 congrégations autorisées de femmes, dont les Sœurs de Saint-Vincent-de-Paul, ont déposé des demandes devant le Conseil d’État pour ceux de leurs établissements, au nombre de 2.174, qui ont été ouverts sans autorisation. D’où il suit que 402 congrégations non autorisées possédant 1.335 établissements ont refusé de se soumettre à la loi et ont émigré ou se sont dissoutes. D’autre part, pour