Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1901.djvu/49

Cette page a été validée par deux contributeurs.
37
de france

25.000 francs, on verra que les sociétés de tir et d’instruction militaire, préliminaires indispensables d’une armée intermittente, devraient recevoir en France un développement qui comporterait une dépense de 12 à 15 millions ; de toutes façons, l’économie réalisée varierait entre 120 et 170 millions. C’est beaucoup comme chiffre global, mais c’est peu pour la différence de force et de prestige que représenterait la transformation de la France offensive en une France purement défensive, à l’heure où les autres pays, précisément créent ou augmentent leur puissance offensive. La troisième remarque, enfin, c’est que, pour très démocratique que soit l’organisation Suisse, elle ne suffit point encore à satisfaire les intransigeants de la démocratie. Il y a, en Suisse même, des égalitaires fanatiques qui s’indignent que les officiers aient une table à part et soient équipés plus légèrement que la troupe. Ce qui prouve que l’esprit d’égalité est insatiable et qu’il est imprudent de le déchaîner faute de pouvoir jamais le satisfaire. Quoiqu’il en soit, le livre de M. Moch contient une solution du problème, une solution sérieuse, digne d’être étudiée (et elle l’est déjà) par les spécialistes compétents.