Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1901.djvu/193

Cette page a été validée par deux contributeurs.
181
de france

de frontière entre le Siam et le Cambodge qui ont amené, en 1893, l’intervention énergique de la France à Bangkok. L’amiral Humann força les passes du Ménam et imposa au roi de Siam un ultimatum qui, suivi de négociations amicales entre la France et l’Angleterre écarta, provisoirement au moins, tout danger de complications de ce côté. En 1897 la Chine concéda à la France la construction d’une voie ferrée depuis la frontière du Tonkin jusqu’à Yunnan-Sen et, peu après on entreprenait la construction du chemin de fer de Haïphong à Lao-Kaï, point frontière où commencera la ligne de Yunnan-Sen. Il va de soi que la prolongation de cette ligne jusque dans le Sé-Tchouen, province très riche et très peuplée est un projet déjà entrevu et qui pourra se réaliser dans un avenir assez prochain. Le Sé-Tchouen est à 2.500 kilomètres de Shanghaï et à 1.800 kilomètres seulement d’Haïphong et de la baie d’Along. La Chambre Française a approuvé à une forte majorité le projet qui lui était soumis relativement à la ligne de Lao-Kaï à Yunnan-Sen. Elle aura 468 kilomètres de long et coûtera 102 millions. L’Indo-Chine en supportera les frais d’abord en donnant, une fois pour toutes, une somme de