Page:Perrault - Histoires ou contes du temps passé, avec des moralitez, 1697.djvu/72

Cette page a été validée par deux contributeurs.

Voilà, luy dit-il, les clefs des deux grands gardemeubles, voilà celles de la vaisselle d’or & d’argent qui ne sert pas tous les jours, voilà celles de mes coffres forts, où est mon or & mon argent, celles des cassettes où sont mes pierreries, et voilà le passe par tout de tous les appartemens : pour cette petite clef-cy, c’est la clef du cabinet au bout de la grande gallerie de l’appartement bas : ouvrez tout, allez par tout,