Page:Pergaud - La Guerre des boutons, 1912.djvu/49

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
49
la guerre des boutons


en avant, son mouchoir rouge de sang servant d’enseigne au bout de sa trique de bataille, ils partirent au commandement du chef, claquant des talons et marquant le pas, vers Longeverne en chantant de tous leurs poumons :

La victoi-ren chantant,
Nous ou-vre la barrière,
La li-berté gui-ide nos pas,
Et du No-rau Midi la trom-pette guerrière
A sonné l’heure des com-onbats…