Page:Peguy oeuvres completes 06.djvu/108

Cette page n’a pas encore été corrigée


LE MYSTÈRE Et qu’il n’ait pas dit cela, cette sorte d’énormité, Avec un grand geste, avec éclat, Mais qu’il ait dit cela simplement, Gomme allant de soi, comme une chose ordinaire, Dans le texte même de son propos, dans le tissu ordi- naire de sa vie, Cela c’est la fleur, dit Dieu, cette aisance, Et à cela je reconnais le Français, La race à qui tout est simple et commun et ordinaire, Cette race de toute gentillesse.

Et je reconnais ici la résonance et le i^ang du Français

Et je salue

Leur ordre propre.

Peuple à qui les plus grandes grandeurs

Sont ordinaires.

Je salue ici ta liberté, ta grâce,

Ta courtoisie.

Ta gracieuseté. Ta gratitude. Ta gratuité.

Demandez à ce père si le meilleur moment N’est pas quand ses fils commencent à l’aimer comme des hommes,

100