Page:Peguy oeuvres completes 05.djvu/399

Cette page n’a pas encore été corrigée


DE LA DEUXIÈME VERTU A des chrétiens innombrables, A moins d’avoir un cœur de pierre, mon enfant, qui

l’entendrait sans pleurer. Depuis quatorze cents, depuis deux mille ans elle a fait

pleurer des hommes innombrables. Dans les siècles et dans les siècles. Des chrétiens innombrables. Elle a touché dans le cœur de l’homme un point unique,

un point secret, un point mystérieux. (Elle a touché au cœur). Un point inaccessible aux autres.

On ne sait quel point comme plus intérieur et plus pro- fond. Des hommes innombrables, depuis qu’elle sert, des

chrétiens innombrables ont pleuré sur elle. (A moins d’avoir un cœur de pierre). Ont pleuré par elle.

Dans les siècles des hommes pleureront. Rien que d’y penser, rien que de la voir qui pourrait. Qui saurait retenir ses larmes. Dans les siècles, dans l’éternité des hommes pleureront

sur elle ; par elle, Fidèles, infidèles. Dans l’éternité jusqu’au jugement. Au jugement même, dans le jugement. Et C’est la parole de Jésus qui a porté le plus loin, mon

enfant. C’est celle qui a eu la plus haute fortune Temporelle. Eternelle. Elle a éveillé dans le cœur on ne sait quel point de

répondance Unique.

391