Page:Palante - Précis de sociologie, 1901.djvu/40

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


nous devons essayer de les ramener à quelques groupes essentiels. Nous distinguerons ainsi : 1° les classifications morphologiques ; 2° les classifications économiques ; 3° les classifications géographico-ethnographiques ; 4° les classifications psychologiques. Les classifications morphologiques sont caractérisées par l’importance fondamentale attribuée au fait de la différenciation.

La première de ces classifications est celle de Spencer. Il divise les sociétés d’après leur degré de complication (intégration) et de différenciation. La différenciation croissante n’est d’ailleurs qu’un corollaire de la complication croissante. Sur ce principe, Spencer constitue quatre classes de sociétés : sociétés simples, sociétés simplement composées, sociétés doublement composées, sociétés triplement composées. Ailleurs, Spencer propose une autre classification : la division en sociétés militaires et industrielles, les premières caractérisées par la coopération forcée, les secondes par la coopération volontaire (compulsory cooperation, voluntary cooperation).

On ne voit pas suffisamment peut-être comment cette dernière classification cadre avec la première. De plus, on peut se demander si le militarisme ou l’industrialisme d’une société sont bien propres à servir de base à une classification. « Ce caractère, remarque M. Steinmetz, n’est pas très stable ; les États-Unis nous semblaient l’État le moins militariste du monde, et pourtant la manière dont ils se sont emparés des colonies espagnoles a révélé chez eux un militarisme extrême, révélation dont le sens a été encore accentué par la tentative qu’ils ont faite pour supprimer la liberté des Philippines. » « Nous ne connaissons jusqu’ici, continue plus loin M. Steinmetz, aucun peuple civilisé qui ne soit plus ou moins militaire[1]. » — Le caractère

  1. Steinmeiz, Classification des types sociaux (Année sociologique, 1898-99, p. 90.